Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gwendal en balade

8 Juin 2019 , Rédigé par Jeannine et Claude Publié dans #navigation

Loïc dans le cockpit !

Cette première semaine de juin nous avons programmé une balade vers les calanques de Marseille. La météo s'annonce clémente, pas beaucoup de vent et canicule annoncée.

Mon ami Alain va se joindre à nous ainsi que Manon, la nièce de Jeannine et son copain Loic.

Alain nous rejoint dès le jeudi soir, Manon et Loïc le dimanche matin.

Pas question de laisser Gwendal à sa place en les attendant, vendredi matin nous larguons les amarres pour une petite virée en baie de Beauduc. Alain, avec ses difficultés de motricité, reste à la barre, Jeannine et moi aux manœuvres de pont. Gwendal glisse merveilleusement bien avec un vent de 10 nœuds sous grand voile et génois nous parcourons toute la baie, du port à la bouée de Beauduc puis de l'espace de préservation pélagique au port. Nous passons une très belle journée en mer sous un magnifique soleil.

Samedi matin le vent est très faible, 3 nœuds seulement ! on décide de sortir quand même. On fait route au moteur plein sud, la mer est presque lisse, on sort la ligne de traine.

Après une heure de route et aucun touche, le vent se lève, 8 puis 13 nœuds, la ligne de pêche est rentrée, la grand voile et le génois remplacent le doux ronron du moteur.

Nous filons à 6,5 nœuds vers la cardinal ouest de Beauduc et revenons vers le port en passant à nouveau près de l'espace pélagique. Cette baie des Saintes Maries est un beau terrain de jeu.

Dimanche matin, Manon et Loïc nous rejoignent comme convenu. Après un rapide déjeuner, nous appareillons pour une petite sortie dans la baie, une occasion pour nos invités de découvrir le bateau sous voile. Un long bord de près nous mène vers un site de mouillage près de la pointe de Beauduc.

Loïc est pris par le mal de mer,il donnera à la mer tout son déjeuner !

Le vent a très nettement forci, nous avons des pointes de vent à 21 nœuds. Nous virons pour remonter vers la bouée de Beauduc et en profitons pour changer de voile d'avant en déroulant la trinquette.

Nous revenons vers le port sous grand voile et génois, Gwendal glisse à 7.5 nœuds. Loïc est dans sa bannette. C'est, malgré tout, encore une très belle sortie à la voile.

Lundi matin c'est le départ vers les iles du Frioul, 50 miles à parcourir. Le vent de 15 nœuds est à l'Est mais il devrait basculer au sud ce qui nous permettrait de rejoindre les iles sur un seul bord après la bascule.

Nous partons sur un grand bord de 6 miles au sud pour pouvoir déborder la pointe de Beauduc et filer vers la baie de Marseille.

Loïc nous abandonne rapidement pour rejoindre sa bannette, on ne le reverra quand arrivant au Frioul !

Après notre virement, le vent bascule tranquillement au sud ce qui nous permet de filer sur le même bord jusqu'à notre point d'arrivé.

Sur ce long bord nous devons couper le rail d'entrée de Fos sur Mer. Les cargos y sont prioritaires. Nous en croiserons deux qui sortent, ils passerons juste devant nous, puis un qui rentre et nous devons modifier notre route. Le cargo s'écartera aussi, légèrement, de la sienne. C'est passé, mais cela reste tout de même stressant !

Nous arrivons aux iles du Frioul par le Sud, deux agents du port nous attendent pour prendre les amarres, je les ai prévenu que nous avions une personne handicapée à bord et que nous voulions une place le long d'un quai, un grand merci pour ce bel accueil.

Nous aurons mis 9 heures pour faire ce trajet de 56 miles réel avec une moyenne de 6 nœuds.

Mardi matin c'est repos pour permettre à Loïc de se requinquer ! Nous allons tous nous balader sur l'ile. De retour au bateau, avec Alain, nous proposons la suite de notre périple. Les prévisions météo ont complètement changées, mercredi c'est de l'Est, le jeudi de l'Ouest, le vendredi à nouveau de l'Est et ensuite retour à l'Ouest !!

On décide de rester mardi en rade de Marseille, de filer à La Ciotat jeudi et de revenir vendredi au Frioul puis retour aux Saintes samedi.

Mardi après-midi nous faisons une belle sortie nous filons vers l'ile Planier puis nous contournons le Frioul par l'Ouest avant de revenir au port. Loïc rejoindra, encore une fois, rapidement sa bannette !

Mercredi matin la météo annonce une dégradation de la situation avec du vent fort. Nous décidons de rentrer sur les Saintes. Nous appareillons à 10 heures, nous passons par le Nord de l'ile. Nous croisons 5 bateaux de le gendarmerie maritime. Nous apprendrons le lendemain qu'il y avait une régate internationale, sorte de répétition pour les JO de 2024. La gendarmerie était là pour assurer le service d'ordre.

Nous faisons un très grand bord jusqu'au Saintes Maries, au départ avec toute la voilure, grand voile et génois puis sous trinquette et un ris. Le vent est fort, 25 nœuds établi avec des rafales soutenues à 33 nœuds. La mer et la houle sont aussi fortes avec des creux de 2 à 2.5 mètres? Nous filons au portant entre 8 et 9 nœuds, nous ferons même plusieurs pointes à 10,5 nœuds.

Loïc est dans sa bannette quasiment depuis le départ puis vient le tour de Manon qui donnera son petit-déjeuner à la mer, dur dur pour eux !

Le vent qui devait mollir en deuxième partie d'après-midi ne mollit pas nous rentrons au port des Saintes avec 23 nœuds de vent, la rentrée entre les Ducs d'Albes est royale par contre l'amarrage est rock'N roll, nous cassons le feu bâbord. Gwendal est amarré, nous aurons mis 6 heures pour rentrer du Frioul avec une moyenne de près de 9 nœuds de vitesse.

Jeudi matin, Manon et Loïc décident de jeter sac à terre et de rentrer vers leur belle Alsace. Au vue des prévisions de la météo, Alain décide aussi de rentrer plutôt en Savoie. Nous, nous resterons à bord jusqu'à lundi pour profiter de notre superbe et vaillant voilier.

 

 

 

Jeannine et Alain en standby, elle est pas belle la vie !
Jeannine et Alain en standby, elle est pas belle la vie !
Jeannine et Alain en standby, elle est pas belle la vie !

Jeannine et Alain en standby, elle est pas belle la vie !

Jeannine et Alain au poste de barre
Jeannine et Alain au poste de barre

Jeannine et Alain au poste de barre

en route vers les iles du Frioul, passage du rail de Fos
en route vers les iles du Frioul, passage du rail de Fos
en route vers les iles du Frioul, passage du rail de Fos

en route vers les iles du Frioul, passage du rail de Fos

Gwendal aux iles du frioul
Gwendal aux iles du frioul
Gwendal aux iles du frioul

Gwendal aux iles du frioul

retour vers les Saintes Maries
retour vers les Saintes Maries
retour vers les Saintes Maries

retour vers les Saintes Maries

Partager cet article

Commenter cet article