Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Moteur, sueurs froides

25 Novembre 2012 , Rédigé par Claude Publié dans #La préparation du bateau

Nous revoilà au bateau avec Jean-Paul. Un seul objectif pour ce week-end, essayer de remettre le moteur en état de marche. Nous devons déposer l'échangeur pour remettre en place des goujons neufs sur les sorties d'échappement.

Cela va s'avérer infaisable. Impossible de dévisser le seul goujon qui n'est pas cassé, tout est grippé. Les autres goujons sont cassés, on peut facilement se douter qu'il sont aussi grippés et pour ceux là il va falloir percer pour mettre en place une queue de cochon pour les extraire. Jean-Paul me propose de ne pas s'engager dans ce chantier qui reste très aventureux.

 

IMG 1569

 

Nous décidons de déculasser. A ce moment là, je suis complètement groggy. Je pensais que l'on allait remettre le moteur en marche avant la fin du week-end et nous voila en train de le démonter d'avantage.

 

IMG 1573

 

Jean-Paul reste optimiste malgré les éccrous qui résistent à tel point que pour certains c'est carrément le goujon que l'on extrait. Même si l'on ne démonte, bien sur, pas tous les jours la culasse du moteur, nous nous rendons compte que ce moteur à manqué d'entretien. Je peste envers l'expert maritime qui n'a rien vu mais en avait il seulement la compétence ?

Je relis son rapport d'expertise qui dit que le moteur nécessiterait une révision ! Je n'avais pas imaginé un tel niveau de révision. En retirant la culasse nous nous ferons encore une frayeur un des pistons est recouvert d'un couche blanchâtre.

 

IMG 1575

 

Jean-Paul me demande d'essayer de faire tourner le moteur à la main. Impossible de faire tourner quoique se soit. Je ne suis pas mécanicien mais je me rends compte que cela n'est pas un très bon signe. Nous donnerons un coup de démarreur pour actionner les pistons. Jean-Paul est rassuré, tout en me disant que l'on avait sans doute dans nos malheurs précédents bien fait de faire tous ces travaux. Il pense que le moteur n'aurait pas tenu bien longtemps dans cet état là.

 

IMG 1579

 

Nous remonterons la culasse après une révision chez Savoie culasse à Chambéry. Nous devrons donc redescendre une nouvelle fois pour le moteur en espérant que la prochaine fois sera la bonne pour une remise en marche ? Seul bilan positif à mes yeux, la formation de mécanique que je "subis" en accéléré et là c'est pas de la "bricole"

Voir les commentaires

Moteur bien aimé !

5 Novembre 2012 , Rédigé par Jeannine et Claude Publié dans #La préparation du bateau

Ce week-end de la Toussaint a commencé par un repas de famille en Ardèche. Un moment très agréable ou chacun des convives a pu exprimer ses talents, qui de cuisinières, d'animateurs ou encore de dégustateurs.

 

En fin d'après midi, direction les Saintes Maries pour retrouver Gwendal. Avec le changement d'horaires, c'est à la nuit que nous arrivons à port Gardian. Le temps de décharger la voiture et de faire les différents branchements du bateau et nous voila installés à bord pour ce grand week-end de quatre jours.

 

Pour moi, pendant ces quelques jours, il s'agit de préparer les travaux de réparation du moteur programmés avec Jean-Paul pour la semaine du 19 au 25 novembre.

 

A l'extérieur le vent d'Est Sud Est va faire le bonheur des kites surfeurs.

 

IMG 1562

 

Après avoir démonté toutes les durites et les fixations, la dépose de l'échangeur Bowman qui aurait du être un jeu d'enfant ne va pas s'avérer aussi simple qu'espéré et à vrai dire non réussi. Une vis de réglage de la pompe à injection  bloque le dégagement de l'échangeur. Jean-Paul, que je contacte au téléphone me conseille de ne rien toucher sur la pompe !

 

IMG 1567

 

Cela me contrarie, rien ne va comme je veux et je me sens surtout impuissant devant ces taches à réaliser par manque de connaissances mécaniques.

Sur les quatre goujons qui fixent le collecteur d'échappement, un seul est en bon état. Trois sont cassés dont deux à l'intérieur de la culasse qui nécessiteront une extraction avec une "queue de cochon" facile à dire plus compliquer à faire.

 

Décidément rien ne va ! la nouvelle courroie vendue par un spécialiste perkins est  trop courte. Je n'avais même pas imaginé que cela puisse arriver.  Je contacte par mail le vendeur anglais qui me répond aussitôt, à ma grande surprise, et me propose de réexpédier la courroie en s'engageant à me trouver la bonne longueur, il m'explique qu'il m'a fourni une longueur standard. Pour mon moteur il faut une courroie de 13mm de largeur et de 1100mm de longueur extérieure.

 

Par contre pas de problème pour le changement de la pompe à eau de mer, enfin presque ! le remontage attendra la réception du joint qui n'était pas dans le kit livré.

 

IMG 1566

 

 

Durant tous ces jours je n'aurais eu de cesse à me demander si je n'aurais pas mieux fait de confier à un chantier de sortir le moteur et de le remettre entièrement à neuf. J'ai hâte d'être à la semaine du 19 novembre pour être fixé !

 

Pendant tout ce temps, Jeannine a entrepris de nettoyer le pont et de repasser de l'huile de teck pour protèger le bois.

Comme la première fois ou nous l'avons fait, cela reste extraordinaire de voir la transformation esthétique du pont en plus de la protection que cela réalise.

Jeannine a passé aussi beaucoup de temps à me remonter le moral qui je l'avoue devant ce cumul de déboire n'était pas au plus haut.

IL me tarde de naviguer avec "Gwendal" et ce moteur tant aimé est venu un peu gacher la fête.

C'est la première fois que je souhaite quitter le bateau si tôt en début d'après-midi.

 

Voir les commentaires