Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'armistice en Camargue

9 Novembre 2018 , Rédigé par Jeannine et Claude Publié dans #navigation

Nous sommes venu passer le week-end du 11 novembre à bord de Gwendal.

Les prévisions météo sont épouvantables, mais rien ne nous aurait arrêté, nous avions un grand manque de notre bateau.

Les vents du secteur sud-est ont fait monter l'eau dans le port comme à chaque fois !

Nous sommes seul sur le port, il faut dire que le temps ne s'y prête pas.

Les phénomènes Cévenols ne sont pas qu'une fable, les habitants de l'Aude en  ont terriblement soufferts récemment. Ici il pleut des cordes, on est bien à l'abri dans Gwendal.

En arrivant au bateau j'ai constaté que l'artisan qui devait finir la jupe n'était pas venu, résultat la jupe était pleine d'eau. Je l'ai percé, comme c'était prévu, pour évacuer cette eau de pluie, après quoi j'ai appelé ce professionnel pour lui demander d'intervenir au plus vite !

Cette eau qui stagne dans la jupe dégrade la résine et finira par détériorer les tissus. Ce sera plus de travail pour l'artisan, sans gains supplémentaires, cela m'agace énormément.

La semaine dernière nous avons finalisé les plans du portique avec mon fils François et comme j'étais à nouveau en Alsace j'ai fait affaire avec un ami alsacien qui réalisera cet équipement. La livraison est prévu pour la fin avril.

Ce week-end je reprendrai deux ou trois côtes pour me rassurer et limiter les surprises d'une fabrication à distance. Une chose est sûre ce sera du bon boulot.

Sur la porte des sanitaires du port il y a l'affichage de l'arrêté municipal pris par le maire pour interdire la baignade et tous les sports nautiques dans la bande des trois cent mètres du rivage pour cause de pollution de mazout.

Ce mazout provient de la collision de deux bateaux au large de la Corse

Dimanche matin, 7 octobre, vers 7h30, un navire roulier tunisien, Ulysse, est entré en collision avec le porte-conteneurs chypriote, CLS Virginia, alors au mouillage à environ 28 km au nord-ouest du cap Corse,  provoquant une brèche dans la coque du porte-conteneurs et une pollution au fuel sur 300 mètres de large et moins d'un kilomètre de long.

"Le ruban de pollution, du fuel de propulsion du navire, de 300 mètres de large sur 4 kilomètres de long, est à peu près stable", a indiqué la préfecture maritime à Toulon, dimanche soir. Ce ruban s'éloigne des côtes corses vers le nord-ouest. 

Ce fuel est arrivé à la cote jusqu'en Camargue !!

Les eaux du port des Saintes Maries sont irisées et des galettes de fuel sont présentes. J'espère que ce bateau tunisien sera fortement condamné pour avoir causé cette pollution.

J'avais oublié, non je plaisante, que sur un bateau on ne s'ennuie jamais, en faisant le contrôle des batteries je me suis aperçu que le chargeur de batterie ne fonctionnait plus. J'ai vérifié l'arrivée du courant 220V et l'état des fusibles de protection, tout est bon. Le chargeur est éteint et je n'ai pas la moindre idée de ce qui se passe.

La nuit étant tombée, du coup on est passé en mode économie d'énergie !

Samedi matin j'ai eu un contact téléphonique avec l'électricien qui m'a annoncé que l'appareil devait être retourné en usine chez son fabricant. En voilà une bonne nouvelle pour commencer la journée.

Après avoir testé une nouvelle fois les connexions, je dois me rendre à l'évidence il faut démonter le chargeur. J'espère que cela ne fait pas parti des obsolescences programmées, cet appareil a 5 ans d'âge, celui d'origine du bateau en avait 30 !

J'ai adressé un mail au fabricant Cristec pour savoir s'y il avait un réparateur dans le sud de la France pour éviter un retour en Bretagne. J'espère avoir une réponse rapidement.

Pour nous changer les idées nous sommes allés en ville pour faire quelques courses, ce fut aussi une occasion de voir quelques manades pour les fêtes de l'armistice aux Saintes. C'est toujours fabuleux de voir ces gardians conduire à cheval, les taureaux dans le centre ville.

De retour au bateau j'ai mis le moteur en marche avec pour objectif de charger les batteries, mais aussi de vérifier l'efficacité de l'alternateur. Un vrai bonheur dans une journée mal commencée, tout fonctionne parfaitement.

Coté météo, on a été épargné par la pluie toute la journée, par contre le vent est resté fort entre 6 et 7 Beaufort de secteur sud-sud-est.

Le vent a soufflé fort toute la nuit avec des rafales régulières à 37 nœuds, dimanche matin le vent n'a pas faibli, la météo prévoit du vent fort jusqu'à mercredi.

Un voisin de ponton m'a dit que cela faisait plus de trois semaines que les coups de vent s'enchainent, la semaine dernière un voilier a démâté dans le port en y arrivant pour s'abriter du mauvais temps. Dans son malheur, il était, parait-il, presque content que ce soit arrivé dans le port !

 

La collision incroyable au large de la Corse !!
La collision incroyable au large de la Corse !!
La collision incroyable au large de la Corse !!

La collision incroyable au large de la Corse !!

les galettes de fuel dans le port des Saintes Maries
les galettes de fuel dans le port des Saintes Maries
les galettes de fuel dans le port des Saintes Maries

les galettes de fuel dans le port des Saintes Maries

Le chargeur Cristec bourré d'électronique !
Le chargeur Cristec bourré d'électronique !

Le chargeur Cristec bourré d'électronique !

Une des dix manades qui courait dans la ville
Une des dix manades qui courait dans la ville

Une des dix manades qui courait dans la ville

Partager cet article

Commenter cet article

André Beauregard 11/11/2018 22:45

Superbes photos merci