Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #navigation tag

Navigation d'avril 2017 (2/4)

4 Mai 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Dimanche matin, le vent est fort, 24 nœuds d'est-sud-est, nous allons naviguer en rade de Marseille.

Nous appareillons à 10 heures 30, cap vers l'ile Riou sous trinquette et grand voile. La mer est très forte, c'est la première fois que je navigue avec une houle et de telles vagues en Méditerranée !

Nous prenons un ris dans la grand voile ! Nous remontons au près serré jusqu'à l'ile Riou, les vagues sont impressionnantes. Nous avons des rafales à 32 nœuds

Le bateau se comporte bien, le pont est rincé par les vagues. Sur le bord de retour, nous faisons une pointe à 10 nœuds.

La capitainerie nous a indiqué des mouillages possibles sur la cote ouest du Frioul, nous filons vers cette partie de l'ile après un virement devant le port de Marseille. Toutes les calanques indiquées sont déjà occupées par des bateaux !

Nous prenons la décision d'aller  dans le vieux port de Marseille. Nous nous amarrons sur un ponton devant la mairie. Il est 15 heures, Jeannine nous prépare une bonne salade que nous prenons au soleil dans le cockpit, un vrai bonheur !

Un personnel du port est venu nous engueuler parce que l'on ne les avaient pas prévenu de notre entrée. Très désagréable ce monsieur, si c'est ça l'esprit d'accueil de cette belle ville, cela ne me donne pas envie d'y revenir !

Avant d'appareiller vers 16 heures 30, un membre d'équipage d'un catamaran à passagers est venu nous offrir un gâteau, une petite douceur bien agréable.

Nous avons navigué encore, en rade de Marseille pendant près de deux heures, avant de retourner au port du Frioul. La capitainerie nous a indiqué un emplacement. Nous n'arriverons pas à nous y amarrer. Le vent est passé à l'est avec des un vent constant de 30 nœuds.

Le propriétaire d'un catamaran nous fait signe de venir nous amarrer sur le quai ou il est. C'est une grosse erreur que nous faisons, une erreur de débutant ! le quai est au vent, le bateau est plaqué, nous devons mettre tous nos parre-battages pour protéger la coque.

On ne peut pas rester là, le bateau est maltraité par le vent et les vagues. Nous essayons plusieurs manœuvres sans succès, le bateau est plaqué au quai et pour en rajouter, je casse la clef du moteur.

Heureusement on peut quand même le mettre en marche !

On réussira à quitter cet emplacement, dans une courte accalmie, pour rejoindre un ponton que nous a indiqué un plaisancier. Le bateau est a l'abri et nous allons pouvoir enfin nous détendre et manger, il est 21 heures 30 !

 

la bonne mère, deux cardinales ouest et le chateau d'If
la bonne mère, deux cardinales ouest et le chateau d'If
la bonne mère, deux cardinales ouest et le chateau d'If

la bonne mère, deux cardinales ouest et le chateau d'If

gwendal devant la mairie de Marseille et de la bonne mère
gwendal devant la mairie de Marseille et de la bonne mère

gwendal devant la mairie de Marseille et de la bonne mère

la bonne mère, la mairie et le ferry boo-at !
la bonne mère, la mairie et le ferry boo-at !
la bonne mère, la mairie et le ferry boo-at !

la bonne mère, la mairie et le ferry boo-at !

un petit café dans le port de Marseille
un petit café dans le port de Marseille

un petit café dans le port de Marseille

au cœur de Marseille il fait bon mais dehors c'est pas pareil, Alain s'y prépare !
au cœur de Marseille il fait bon mais dehors c'est pas pareil, Alain s'y prépare !

au cœur de Marseille il fait bon mais dehors c'est pas pareil, Alain s'y prépare !

Voir les commentaires

Navigation d'avril 2017 (1/4)

4 Mai 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Nous avons pris la route, avec Alain, le jeudi 27 avril, direction les Saintes Maries de la mer, avec un passage à Montélimar pour récupérer Jeannine.

Nous allons naviguer pendant une petite semaine. L'appareillage est prévu dès le vendredi matin.

Après avoir chargé l'avitaillement et nos sacs, nous préparons Gwendal pour cette croisière. Alain s'est chargé d'enlever toutes les protections, de barre, de winchs,  de lâcher les blocages d'écoute et d'enrouleur.

Le moteur est mis en marche pour vérification, tout va bien. Le plein des réservoirs d'eau est réservé à Jeannine !

La VHF annonce des BMS pas très bons, un avis de grand frais à coup de vent est annoncé pour le vendredi. Les fichiers météo confirment ces annonces. Nous prenons la décision de reporter le départ au samedi.

Vendredi, Cécile qui habite près de Montpellier, est venu nous rejoindre pour le repas de midi. Un bon moment de convivialité et de fou-rire. Le coup de vent est bien là et la mer est forte ! L'après-midi nous avons fait une balade sur le front de mer.

Samedi matin après un excellent petit-déjeuner nous larguons les amarres à 8 heures 50 et dès la sortie du port nous envoyons la grand voile et le génois, cap au 135 pour rejoindre la bouée de Beauduc qui marque la sortie de la baie des Saintes Maries. Nous avons un vent de 15 nœuds de nord-ouest. Le bateau marche bien, nous faisons du 6,5 nœuds, un vrai plaisir.

Le vent va mollir au niveau du rail d'entrée de Fos sur Mer. Il y a 8 nœuds de vent venant du sud-est. Il va se renforcer à 14 nœuds en arrivant sur Marseille. La mer est forte. Nous devons nous détourner pour laisser passer un paquebot de croisière qui sort. Il est prioritaire dans son rail.

Nous contournons, l'archipel du Frioul, par le sud, pour rejoindre son port. Nous sommes amarrés à 20 heures à l'abri du vent. Une très belle journée de navigation malgré le froid !

 

 

Alain et Jeannine bien couvert !
Alain et Jeannine bien couvert !

Alain et Jeannine bien couvert !

quelques voiliers croisés
quelques voiliers croisés

quelques voiliers croisés

que la croisière s'amuse !
que la croisière s'amuse !

que la croisière s'amuse !

Gwendal au ponton du Frioul avec la Bonne mère de Marseille et le chateau d'If en face
Gwendal au ponton du Frioul avec la Bonne mère de Marseille et le chateau d'If en face

Gwendal au ponton du Frioul avec la Bonne mère de Marseille et le chateau d'If en face

Jeannine et Alain un peu moins couvert après cette navigation
Jeannine et Alain un peu moins couvert après cette navigation

Jeannine et Alain un peu moins couvert après cette navigation

Voir les commentaires

Le couteau OPINEL

23 Avril 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

 

Le couteau OPINEL, c'est le couteau des Savoyards !

Il en existe de plusieurs tailles, de plusieurs formes, de plusieurs couleurs, certains marqués, certains gravés, certains sculptés...

La semaine avant mon départ en retraite, nous avons organisé, au niveau professionnel, une rencontre d'entreprises chez OPINEL pour parler de l'emploi des jeunes et en profiter pour visiter l'entreprise.

C'est un site industriel incroyable, chargé de traditions et de modernités.

Pour moi, le passionné de couteau, ce fut un moment extraordinaire, des milliers de couteaux sous mes yeux, et la découverte du "couteau", le "numéro 13".

J'étais loin de penser que mes collègues avaient vu mon émerveillement devant cette lame.

Lors du pot de départ, j'ai eu la surprise de découvrir, parmi les nombreux cadeaux de départ, ce fabuleux couteau.

Que d'émotions ! j'avais décidé de me l'offrir.

La taille le plus souvent trouvée dans une poche est le N° 8, je vous laisse découvrir les photos qui suivent pour vous rendre compte de la taille du N° 13 !

Un couteau à ne pas mettre dans n'importe quelle poche !

Ni entre n'importe quelles mains !

Il va prendre sa place dans le bateau au coté du N° 12 qui semble déjà tout petit !

J'en profite, pour remercier tous les salariés et les administrateurs, pour ces moments de partages et une nouvelle fois d'émotions.  

 

 

28 cm fermé, 50 cm ouvert !
28 cm fermé, 50 cm ouvert !

28 cm fermé, 50 cm ouvert !

du plus petit au plus grand, N°6, N°7, N°8, N°13
du plus petit au plus grand, N°6, N°7, N°8, N°13

du plus petit au plus grand, N°6, N°7, N°8, N°13

Voir les commentaires

Tempête aux Saintes Maries de la Mer

5 Mars 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Nous avions prévu de venir le week-end dernier aux Saintes Maries de la Mer mais la voiture a décidé de nous faire faux-bond !

Nous devions avoir un week-end ensoleillé et chaud ce que nous ont confirmé les amis des Saintes.

Nous voilà une semaine plus tard dans des conditions météorologiques différentes !

Les Saintes Maries de la Mer sont en alerte orange pour vent violent !

A notre arrivée, vendredi vers 14 heures, le vent est encore raisonnable mais l'atmosphère laisse présager le renforcement annoncé.

L'anémomètre du bord affiche 25 nœuds et en rafale 30 à 35 nœuds.

Le bulletin météo prévoit 40 nœuds établit et 50 nœuds en rafale dans la nuit.

La météo ne s'est pas trompée à trois heures du matin l'anémomètre indique 50 nœuds de vent, secteur Sud-Est.

On se fait brasser dans le port mais je peux vous assurer que l'on se sent bien, amarré au ponton.

Au levé du jour le vent n'a pas faiblit, le spectacle est grandiose, les vagues passent par dessus les digues. La mer est haute dans le port poussée par ce vent de secteur Sud-Est.

Les bateaux sont chahutés, je dirais plutôt bousculés, secoués, malmenés.

Le vent ne faiblit pas, la météo annonce même un renforcement avec 9 Beaufort et 12 en rafale en s'orientant à l'Ouest.

La mer est déchainée, c'est la première fois que je la vois dans cet état aux Saintes Maries. Les enrochements servant de digues sont submergés en permanence.

Je ne suis pas inquiet parce que notre bateau est bien amarré et en cas de problème nous sommes là. Le bateau voisin a cassé son amarre tribord, avec l'aide d'un autre plaisancier nous la changeons. C'est important cette solidarité.

Vers 16 heures, le vent est tombé ! ce fût tout aussi incroyable, passer de 40 nœuds à 10 nœuds en quelques minutes !

La dépression faisait route vers le golfe de Gènes.

J'en ai profité pour me promener sur la plage ou du moins le peu de sable accessible car la mer ne s'est pas calmée aussi vite que le vent.

Les digues de protection du parking n'ont pas résisté aux assauts de la mer. Il faudra les reconstruire pour éviter un risque d'immersion à la prochaine tempête.

Je me suis interrogé sur le vol des goélands et des mouettes, jouaient-ils avec le vent ?

Pas de jeu dans cet environnement, les oiseaux étaient en chasse ! les vagues furieuses amenaient, contre leur gré, des petits poissons qui faisaient le bonheur de ces oiseaux de mer.

Pas facile de se concentrer pour faire autre chose quand les éléments sont déchainés comme cela, c'est finalement très captivant.

J'ai quand même remplacé les tuyau de gaz, nous sommes tranquille jusqu'en 2022 !

J'ai démonté le tuyau d'évacuation des toilettes arrière pour le rallonger avec un clapet anti-retour et faire une boucle siphon au dessus de la ligne de flottaison.

La nuit de samedi à dimanche fut très calme, sans vent, sans houle dans le port. Le soleil est même au rendez-vous ce dimanche matin. Il faut en profiter car la météo annonce déjà une nouvelle dépression à partir de mardi ! Pour nous c'est une fois de plus retour vers la Savoie.

 

 

samedi matin, la vue depuis le pont du bateau
samedi matin, la vue depuis le pont du bateau
samedi matin, la vue depuis le pont du bateau

samedi matin, la vue depuis le pont du bateau

la passe d'entrée du port
la passe d'entrée du port
la passe d'entrée du port

la passe d'entrée du port

la mer est tellement haute dans le port que l'on descend presque à terre !
la mer est tellement haute dans le port que l'on descend presque à terre !
la mer est tellement haute dans le port que l'on descend presque à terre !

la mer est tellement haute dans le port que l'on descend presque à terre !

l'enrochement tient bon malgré les attaques incessantes des vagues
l'enrochement tient bon malgré les attaques incessantes des vagues
l'enrochement tient bon malgré les attaques incessantes des vagues

l'enrochement tient bon malgré les attaques incessantes des vagues

les goélands et les mouettes ne jouent pas, ils chassent !
les goélands et les mouettes ne jouent pas, ils chassent !
les goélands et les mouettes ne jouent pas, ils chassent !

les goélands et les mouettes ne jouent pas, ils chassent !

la puissance des vagues est toujours très impressionnante
la puissance des vagues est toujours très impressionnante

la puissance des vagues est toujours très impressionnante

le vent est passé à l'Ouest, le ciel nous offre ces belles couleurs
le vent est passé à l'Ouest, le ciel nous offre ces belles couleurs
le vent est passé à l'Ouest, le ciel nous offre ces belles couleurs

le vent est passé à l'Ouest, le ciel nous offre ces belles couleurs

les stigmates après la tempête
les stigmates après la tempête
les stigmates après la tempête

les stigmates après la tempête

Voir les commentaires

Navigations d'automne

2 Novembre 2016 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Nous avions invité Jean-claude, Anne-Yvonne, Cécile et Alain pour naviguer durant ce week-end de la Toussaint.

Seul Alain est venu,nous serons donc trois à bord ! tant pis pour nos autres amis ils aurons raté un week-end extraordinaire.

La météo annonçait du beau temps mais peu de vent.

Alain et moi avons récupéré Jeannine à Montélimar avec les courses vendredi midi et une heure et demie plus tard nous étions sur le bateau.

Un grand soleil nous accueillait avec peu de vent comme prévu.

Après le déjeuner, nous avons préparé le bateau pour une sortie dès le samedi matin. Nous avons lâché les écoutes et déverrouillé l'enrouleur du génois, lâché les gardes, enlevé les protections de barre et de grand voile.

Nous avons mis le moteur en marche et testé tous les appareils électroniques. Premier constat, la carte Navionics n'est pas à bord, je l'ai oublié en Savoie, les cartes papier prendront le relais !

Gwendal est prêt à sortir, reste à voir le vent demain.

Samedi matin, l'équipage est sur le pont à 9h. Météo consult s'est trompé il y a du vent sur la zone, 10 à 15 nœuds. On largue les amarres à 9h30, nous hissons la grand voile et déroulons le génois et faisons route vers la cardinale ouest de Beauduc en direction de Fos sur Mer.

Gwendal file sur l'eau c'est très agréable. Le vent monte, à 20 nœuds, il est installé au nord-est. Nous virons à Beauduc et filons maintenant vers Port Camargue, le vent forcit encore à 25 nœuds nous aurons des rafales jusqu'à 28, 29 nœuds. Nous prenons un ris et étrennons la trinquette sur enrouleur. Gwendal marche avec des pointes à 7 nœuds. Nous virons devant Port Camargue, le soleil est avec nous, c'est une balade superbe surtout au regard des prévisions météo erronées. Nous rejoignons les Saintes vers 17h. L'entrée dans les ducs d'albe en marche arrière est à améliorer, on y perd le feu tribord de navigation ! Malgré cela le bilan de la journée est très positif, nous sommes tous les trois ravis.

Dimanche matin 9h, nouvelle heure, la motivation n'a pas baissée, l'équipage est sur le pont. La météo a encore tout faux il y a du vent 10 à 12 nœuds, Gwendal s'engage entre les ducs d'albe, le bateau est bloqué ! quelques secondes pour comprendre qu'une garde est resté coincée sur la filière, trop tard pour le chandelier qui est plié. La garde est coincée, je la coupe pour libérer le bateau et nous voilà sorti d'affaire !

Nous envoyons toute la voile et direction la Grande Motte, Gwendal file comme la veille avec un vent de 15 à 18 nœuds sous un soleil très généreux. C'est du pur bonheur, il fait presque chaud pour ce dernier jour d'octobre. Il est ou le bonheur ? Ne cherchez pas il est là avec nous !! Le vent va nous lâcher à 5 miles des Saintes sur la route du retour, une occasion de décrasser ce bon Perkins pendant un peu plus d'une heure.

Lundi matin, le vent est plus faible 8 à 10 nœuds, on largue les amarres à 10h30 direction Beauduc, la météo annonce une bascule à l' Est avec un renforcissement du vent. Nous glissons sur l'eau à 3 nœuds avec un vent de 6 à 7 nœuds. Après avoir viré devant la cardinale de Beauduc, le vent nous abandonne, la bascule ne viendra pas ! nous en profiterons pour reprendre les points de ris sur les conseils d'Alain, on en profitera aussi pour faire sécher la trinquette qui avait bien été mouillée le samedi. Nous rentrerons au moteur comme la veille. Notre entrée dans les ducs d'albe est presque parfaite.

Le bilan de nos sorties est plus que positif, nous aurons eu du vent, du soleil et ce qui est aussi important des repas digne d'un resto gastronomique grâce aux talents de cuisinière de Jeannine.

Mardi matin tout le monde s'active pour le rangement du bateau, nous quittons les Saintes Maries vers 13h direction la Savoie

 

l'équipage de choc !l'équipage de choc !l'équipage de choc !

l'équipage de choc !

bien manger à bord est un atoutbien manger à bord est un atoutbien manger à bord est un atout
bien manger à bord est un atout

bien manger à bord est un atout

no comment !no comment !no comment !

no comment !

Voir les commentaires

LA SNSM AUX SAINTES

16 Octobre 2016 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

La nouvelle vedette de la SNSM est arrivée aux Saintes Maries de la Mer.

Elle sera inaugurée ce dimanche, son nom, la SNS 214 JACOBE SALOME.

Merci à tous ces bénévoles, aux sympathisants, professionnels de la mer et plaisanciers qui ont contribués à l'achat de ce magnifique bateau de secours.

 

l'ancienne et la nouvellel'ancienne et la nouvelle

l'ancienne et la nouvelle

Voir les commentaires

La Bretagne

27 Août 2016 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

La Bretagne

De passage en Bretagne à l'occasion du mariage du fils de mon frère en ce début août, je suis allé me promener à Roscoff et sur l'ile de Sieck.

Petite ile ou l'on accède à pieds à marée basse. Ce fut une jolie balade avec une vue extraordinaire sur l'ile de Batz avec son phare.

L'ile de sieck est une ile privé, le propriétaire ne peut pour autant s'opposer aux visites jusqu'au port de l'ile et sur le sentier côtier qui sont sur le domaine maritime public. Un propriétaire pas très sympathique, manifestement agacé par tous ces visiteurs !

Le port de Sieck a énormément souffert durant les tempêtes d'hiver. Il devra être restauré rapidement sinon le risque est grand de le voir disparaitre ! Quand on pense que ce fut le grand port sardinier de la côte du nord Finistère. L'ile abritait une conserverie qui fut détruite par les Allemands durant la dernière guerre.

Roscoff à plusieurs facettes maritimes, son port traditionnel avec son bourg de vieilles pierres et son clocher, son port pour les ferrys avec ses liaisons vers l'Angleterre et l'Irlande et depuis peu son port de plaisance en hauts profondes.

Roscoff c'est aussi pour les gourmands le kouign-Amann, ce gâteau breton au beurre et au sucre. La meilleure adresse c'est la pâtisserie " La Maison du Kouign Amann" pas très loin de l'église.

quelques restes des constructions !
quelques restes des constructions !quelques restes des constructions !

quelques restes des constructions !

l'ile de Batz et son phare vue de Sieckl'ile de Batz et son phare vue de Sieck
l'ile de Batz et son phare vue de Sieck

l'ile de Batz et son phare vue de Sieck

le phare de Roscoff et son port à marée bassele phare de Roscoff et son port à marée basse
le phare de Roscoff et son port à marée basse

le phare de Roscoff et son port à marée basse

Voir les commentaires

A la barre

7 Juin 2015 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Prendre la barre d'un bateau est toujours un moment fort.

Chacun éprouve son ressenti, ses émotions, son stress, sa fierté de barrer.

J'aime confier la barre de Gwendal pour faire vivre ces moments

François, mon fils lors de la première sortie

François, mon fils lors de la première sortie

Baptiste, le neveu de Jeannine très appliqué

Baptiste, le neveu de Jeannine très appliqué

Jean-claude, en route vers l'aventure

Jean-claude, en route vers l'aventure

Anne-Yvonne, très concentrée

Anne-Yvonne, très concentrée

Jeannine qui veut prendre la barre !

Jeannine qui veut prendre la barre !

La nuit, à la barre tout est différent

La nuit, à la barre tout est différent

Jeannine à la barre d'un Dufour 42 en baie de Marseille

Jeannine à la barre d'un Dufour 42 en baie de Marseille

moi à la barre du Fleur de Lampaul, un beau moment sur ce dundee !

moi à la barre du Fleur de Lampaul, un beau moment sur ce dundee !

Voir les commentaires

Balade jusqu'aux Calanques de Cassis

15 Mars 2015 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Balade jusqu'aux Calanques de Cassis

x

En octobre dernier nous nous étions baladés jusqu'aux calanques de Cassis.

Nous en avons fait un petit montage photos sans prétentions, que nous vous faisons partager

Cliquez sur le lien ci-dessous

Voir les commentaires

Images souvenirs

1 Novembre 2014 , Rédigé par Jeannine et Claude Publié dans #navigation

Images souvenirs

Quelques photos de Cassis entre terre et mer

Vue de la plage de Cassis, sur la falaise au loin le sémaphore du Bec de l'aigle et tout au bout derrière la falaise se trouve le port de la Ciotat

Vue de la plage de Cassis, sur la falaise au loin le sémaphore du Bec de l'aigle et tout au bout derrière la falaise se trouve le port de la Ciotat

Cassis et son petit port

Cassis et son petit port

Cassis et ses pointus

Cassis et ses pointus

Magnifiques couleurs dans la calanque de Port Pin

Magnifiques couleurs dans la calanque de Port Pin

Jeannine dans un écrin de verdure

Jeannine dans un écrin de verdure

L'entrée de la calanque de Port Pin et on devine l'entrée de la calanque d'Envau au niveau du bateau

L'entrée de la calanque de Port Pin et on devine l'entrée de la calanque d'Envau au niveau du bateau

Un Amel dans Port Pin

Un Amel dans Port Pin

L'entrée de la calanque de Port Miou

L'entrée de la calanque de Port Miou

La Galopaz, le bateau de Jean-Paul au coté de la vedette

La Galopaz, le bateau de Jean-Paul au coté de la vedette

450 bateaux sont amarrés à l'année dans la calanque

450 bateaux sont amarrés à l'année dans la calanque

Gwendal au mouillage

Gwendal au mouillage

Voir les commentaires