Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #navigation tag

A la rencontre de l'Hermione

5 Janvier 2018 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

La Frégate de la liberté, l'Hermione, vient en méditerranée en ce début d'année.

Après son grand périple aux Amériques, cap sur la Méditerranée en 2018 : l'Hermione larguera les amarres le 30 janvier 2018 de Rochefort, son port d'attache.

De l'Atlantique à la Méditerranée, la frégate de la Liberté fera escale dans 12 ports avec, à son bord, 350 jeunes gabiers, dont une centaine sont mobilisés par l'Organisation Internationale de la Francophonie, partenaire de l'Association Hermione-La Fayette.
Leur point commun ? Les deux entités partagent les mêmes valeurs de liberté, de solidarité et de paix, et veulent s'engager pour la jeunesse grâce à une aventure humaine et maritime d'exception.

Du 24 mars au 29 avril, l'Hermione sera successivement à Barcelone, Sète, Toulon, Marseille, Port Vendres et Bastia, des moments à ne pas rater !

Avec Gwendal, nous avons prévu de naviguer de conserve avec l'Hermione sur le trajet de Sète à Toulon du 2 au 9 avril 2018.

 

 

A la rencontre de l'Hermione
Voir les commentaires

Vendanges

2 Octobre 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

La retraite permet de faire ce que l'on veut !

Ma belle-sœur et mon beau-frère lors de leur passage en Savoie à la mi-août m'ont demandé si je voulais vendanger chez eux en Alsace, j'ai immédiatement dit oui même si j'allais m'éloigner de mon voilier.

Une belle expérience à vivre ou plutôt à revivre car j'avais fait des vendanges dans le Beaujolais en 1975 !

Le 28 août me voilà en route vers Hunawihr, petite commune située près de Ribeauvillé. Je vais rejoindre Nicole et Bernard, tous deux viticulteurs, le début des vendanges est prévu pour le lendemain.

Le 29 au matin, je fais la connaissance de l'équipe des vendangeurs, c'est une équipe principalement composée de jeunes. Un bonjour rapide et nous voilà en direction des vignes.

Bernard mène cette petite troupe de main de maitre. Les cliquetis des sécateurs résonnent et les seaux se remplissent déjà. On est pas là pour rigoler !

Les paysages sont magnifiques avec ces alignements de vignes, ces couleurs.

Le mal de dos tiraille tout le monde, les plus jeunes ne sont pas épargnés, cela passera au bout de quelques jours.

On va récolter les cépages fabuleux d'Alsace. Tous ces raisins feront les Crémants, les Rieslings, les Gewurztraminers, les Pinots noirs et gris.

Je découvre ce monde si particulier  de la viticulture avec toutes ses contraintes, ses règles de quotas, de degrés, sans compter les aléas de la météo.

C'est Nicole qui assure le moral de la troupe en réalisant tous les midi un excellent et généreux repas. Les desserts ne laissent personne indifférent, des crèmes de poires, des crumbles aux prunes, des tartes aux pommes...... Un vrai délice !

Cinq semaines déjà depuis mon arrivée, cela est passé tellement vite, j'aurais bien des choses encore à raconter !  J'ai vécu un très beau moment de vie et je veux encore en remercier Nicole et Bernard. Ils m'ont permis de découvrir leur métier et son environnement.

La vigne prend ses couleurs d'automne, ceux sont les jaunes les roux, les rouges qui vont maintenant éclairer ces beaux paysages d'Alsace.

Il faut reprendre la route du retour vers la Savoie et organiser mon déplacement pour retrouver mon bateau.

 

 

 

l'église fortifiée d'Hunawihr assure les deux cultes, protestant et catholique

l'église fortifiée d'Hunawihr assure les deux cultes, protestant et catholique

raisins, seaux de vendangeurs et cuve
raisins, seaux de vendangeurs et cuve
raisins, seaux de vendangeurs et cuve

raisins, seaux de vendangeurs et cuve

l'égrenage des grappes
l'égrenage des grappes
l'égrenage des grappes
l'égrenage des grappes

l'égrenage des grappes

après l'égrenage, le pressage et le premier jus
après l'égrenage, le pressage et le premier jus
après l'égrenage, le pressage et le premier jus

après l'égrenage, le pressage et le premier jus

Voir les commentaires

Faire son pain

31 Août 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

 

J'ai lu beaucoup d'articles sur le sujet de la fabrication du pain à bord d'un voilier.

Les recettes se ressemblent à peu près toutes et les cuissons font une large place à la cocotte-minute.

Pour vérifier grandeur nature, j'ai décidé de me lancer dans la fabrication de mon premier pain à la cocotte !

Le cadre est confortable car nous sommes à la maison pour cette première.

J'ai trouvé dans un magasin Bio une farine boulangère "pain de campagne" et du levain.

J'ai suivi scrupuleusement la recette indiquée sur le paquet de farine, on mélange la farine et le levain, on verse 320 ml d'eau à 25 degrés et on mélange le tout à la main.

Les ingrédients dans le saladier, je plonge les deux mains pour mélanger le tout ! Horreur ça colle et quand je vous dis que ça colle, ça colle. Jeannine qui supervise me dit que j'aurais du me servir que d'une main, cela me réconforte avec mes deux mains dans cette pâte collante.

Après quelques minutes le mélange prend forme et devient un peu moins collant, comme quoi il ne faut pas se désespérer trop vite !

Après un premier temps de repos, pour laisser reposer quelques instants et hydrater les farines, il faut pétrir pendant 5 minutes pour obtenir une boule de pâte bien souple et bien lisse qui ne colle plus. J'exécute ce travail avec une seule main, on ne sait jamais !

La boule de pâte est souple, lisse et à mon goût toujours collante (on vous a épargné en ne vous montrant pas les photos insupportables de mains empâtées)

Deuxième temps de repos, cette fois-ci 30 minutes, saladier recouvert à température de 22 degrés. Passé ce temps on remet la main sur le pâton pour en chasser légèrement l'air qui est entré, après quoi on forme une belle boule que l'on met au repos pour la troisième fois pour la phase d'apprêt qui va durer 3 heures.

Trois heures après la pâte est bien montée, Jeannine prépare le panier vapeur avec du papier cuisson pour y déposer le pâton, je trouve que ça colle toujours, Jeannine me dit de faire confiance à la matière. La cocotte est fermée sans mettre son bouchon et surtout sans eau. Nous voilà parti pour une cuisson qui va durer 10 minutes à feu vif puis 40 minutes à feu léger à l'issue desquelles on tournera le pain pour une nouvelle fois 40 minutes de cuisson.

C'est un très beau pain que l'on découvre à l'ouverture de la cocotte, il est doré et sonne bien quand on le tapote. On va le laisser refroidir tranquillement avant de découper une belle tranche qui sera dégustée nature. Un vrai régal, il est bon, croustillant, parfumé.

 On est assez fier de cet essai, le prochain sera réalisé à bord de Gwendal.

 

la farine utiliséela farine utilisée

la farine utilisée

j'ai pétri la pâte dans le saladier, je vais me faire une planche en mélaminéj'ai pétri la pâte dans le saladier, je vais me faire une planche en mélaminé

j'ai pétri la pâte dans le saladier, je vais me faire une planche en mélaminé

la cocotte pour la cuissonla cocotte pour la cuisson

la cocotte pour la cuisson

et voilà le travail !

et voilà le travail !

Voir les commentaires

Rencontre au sommet

19 Août 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Il y a des rencontres extraordinaires et ces moments il faut les savourer tout simplement.

Les moments qui vont suivre ont étés un peu mélangés pour le plaisir de l'histoire mais tous ont réellement été vécus.

Jeannine sur un mât perché attendait son pilote adoré quand soudain la patrouille de France vint  la saluer, deux passages tout de même avec le drapeau bleu blanc rouge.

La gendarmerie est aussi venu voir la belle !

Il est des jours comme celui-là qui sont des moment de simple bonheur.

Incroyable mais vrai, la pratrouille de France au dessus de Gwendal
Incroyable mais vrai, la pratrouille de France au dessus de Gwendal

Incroyable mais vrai, la pratrouille de France au dessus de Gwendal

elle est pas belle la vie !

elle est pas belle la vie !

Voir les commentaires

Août en Camargue

19 Août 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Me voilà en route vers le sud, comme à mon habitude, j'ai embarqué des passagers avec

Blablacar. Le trajet est sympa avec trois dames 82, 50, et 30 ans, j'aime bien ces rencontres éphémères.

Ce soir je retrouve ma nièce et son fils, Sandrine et Erwan, au Saintes Maries, Jeannine nous retrouvera un peu plus tard dans la soirée, elle travaillait ce jeudi 10 août.

La météo n'est pas bonne, cela devient pénible !

Vendredi 11 août au soir, je vais récupérer mon fils François à l'aéroport de Marseille, il vient passer une semaine à bord.

Samedi le vent est et la mer sont forts, nous préparons le bateau pour sortir le lendemain.

Dimanche, nous larguons les amarres à 9h45 dans une accalmie, il y a des rafales très fortes.

Devant le port, nous avons du vent établit à 25 nœuds, la montée de la grand voile se fera en deux fois !

Moteur arrêté, Gwendal glisse sur l'eau en direction de Sète, sous grand voile et trinquette. Le génois viendra rapidement remplacer la trinquette. Nous faisons des pointes à 8 nœuds, c'est un régal.

Au travers de Port Camargue, le vent de Nord-Nord-Ouest tombe, puis tourne plein Ouest à 17 nœuds. Nous allons faire du près pour le plaisirs, Gwendal est extraordinaire.

Après un long bord vers Port Camargue, on vire vers les Saintes. Jeannine et Sandrine, nous prépare une omelette avec une ratatouille, elle est pas belle la vie !

Un long bord au portant vers la pointe de Beauduc, puis nous virons vers les Saintes.

Nous avons passé une très belle journée en mer.

 

 

 

 

Sandrine, Erwan, François et Claude
Sandrine, Erwan, François et Claude
Sandrine, Erwan, François et Claude

Sandrine, Erwan, François et Claude

Voir les commentaires

La Bretagne

21 Juin 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Mon nouveau statut de retraité a un avantage certain, celui de choisir son emploi du temps !

En un saut d'avion me voilà en Bretagne à Morlaix chez mon frère pour une semaine.

Au programme visite de maisons et d'appartements pour anticiper la fin de notre voyage en voilier et bien sûr promenades en bord de mer.

A Brest, nous avons eu la chance de découvrir le  " Shabab Oman II " le trois-mâts de la marine royale du Sultanat d'Oman. Un voilier école construit en 2014 par le chantier néerlandais Damen.

Le fond de la baie de Locquirec est toujours le lieu privilégié pour la pêche aux coques, à peine une heure de pêche et voilà le repas du soir assuré. Un régal ce coquillage cru ou cuit, moi je les préfère crus.

Une visite au Diben et à Primel-Trégastel fut incontournable, j'y est passé de belles années et c'est aussi là que j'ai fait mes armes en voile jusqu'à être responsable des activités nautiques d'un centre de classes de mer.

Cette pointe de Primel est chargée de souvenirs, c'est une terre de légendes que j'aimais conter aux enfants à la tombée de la nuit, blottis dans un creux de roche, histoires de sirènes, de korrigans ou encore de viltansous.

J'ai aussi fait une balade de l'autre côté de la Baie de Morlaix à Roscoff au port des Bloscons et au vieux port. Là aussi que de souvenirs, avec aussi, l'ile de Batz, le Dossen à Santec des lieux merveilleusement beaux. Je ne m'en lasse jamais !

Une flânerie sur le port de Morlaix me fait découvrir un sunkiss et du coup imaginer Gwendal dans ce bassin à flot.

Cette semaine fut très agréable et je dois dire que la météo avait décidée de fêter l'arrivée de l'été avec un grand beau et des températures de près de 30°.

 

la tour Tanguy, le Shabab d'Oman II et le pont de Recouvrance à Brest
la tour Tanguy, le Shabab d'Oman II et le pont de Recouvrance à Brest
la tour Tanguy, le Shabab d'Oman II et le pont de Recouvrance à Brest

la tour Tanguy, le Shabab d'Oman II et le pont de Recouvrance à Brest

le repas du soir pour trois personnes !

le repas du soir pour trois personnes !

la pointe de Primel et le port
la pointe de Primel et le port
la pointe de Primel et le port

la pointe de Primel et le port

Roscoff et son port à marée basse, un goéland peu farouche !
Roscoff et son port à marée basse, un goéland peu farouche !
Roscoff et son port à marée basse, un goéland peu farouche !

Roscoff et son port à marée basse, un goéland peu farouche !

un sunkiss à Morlaix
un sunkiss à Morlaix

un sunkiss à Morlaix

Voir les commentaires

Week-end de la Pentecote aux Saintes

6 Juin 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Comme convenu, nous nous sommes retrouvés aux Saintes Maries à bord de Gwendal.

Seul Sébastien manque à l'appel, il est souffrant, c'est bien dommage pour lui.

La météo observée est pratiquement à l'inverse de celle annoncée et ce sera ainsi tout le week-end !

Tout le monde annonce un avis de vent frais, le bulletin de la capitainerie, radio ponton...

Gwendal restera au ponton à la grande déception de l'équipage.

Nous organiserons une sortie sur le petit Rhône avec le bateau à passagers "La Camargue", histoire d'aller quand même sur l'eau !

J'en ai profité comme à chaque fois pour faire quelques bricoles, j'ai réalisé un œil épissés sur les écoutes de la trinquette pour les monter avec des manilles textiles. J'ai changé toutes les amarres des pare-battages, les bouts était devenus  trop raides.

Jonathan a réussi à sortir, le bout de la clef,  que j'avais cassée dans le neiman du moteur. Un vrai Macgyver, il a utilisé une aiguille courbe de ma boite à couture !

Maïlis et Jonathan nous ont fait un concert improvisé qui a bien plu aussi aux voisins de ponton.

Ce fut un week-end bien sympathique, j'espère que nous pourrons faire naviguer tout ce petit monde une prochaine fois avec plus de temps.

 

la nouvelle fixation des écoutes de trinquette

la nouvelle fixation des écoutes de trinquette

Valérie, Maïlis et Jonathan
Valérie, Maïlis et Jonathan

Valérie, Maïlis et Jonathan

sur le "Camargue" Maïlis, Valérie, Jonathan et Jeannine
sur le "Camargue" Maïlis, Valérie, Jonathan et Jeannine
sur le "Camargue" Maïlis, Valérie, Jonathan et Jeannine

sur le "Camargue" Maïlis, Valérie, Jonathan et Jeannine

Voir les commentaires

Réunion de famille

31 Mai 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Le prochain grand week-end, nous serons sur le bateau avec quelques-uns de nos enfants, Maïlis ma fille, Sébastien mon fils ainé, Jonathan le fils de Jeannine et Valérie sa belle-fille.

C'est une initiative de Maïlis et Jonathan qui voulaient se retrouver, quoi de mieux qu'au bateau !

 

Une occasion de naviguer, nous l'espérons tous, aucun de ces quatre jeunes n'ayant eu l'opportunité de le faire jusqu'à présent.

La météo prévue est pour l'instant très clémente.

Ce sera aussi un week-end musical avec Jo à la guitare et Maïlis au chant.

On vous racontera tout cela à coup sûr !

Voir les commentaires

Navigation d'avril (4/4)

4 Mai 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Nous larguons les amarres à 8 heures 30, cap vers le nord du Frioul, le vent n'est pas là !

Le moteur nous fait faire route, la grand voile est haute, nous allons vite l'affaler car la mer la fait claquer et c'est très désagréable !

Une heure trente de moteur cap à l'ouest, nous avons comme objectif de rentrer aux Saintes Maries.

Le vent revient, nous envoyons toute la toile, grand voile haute et génois, Gwendal glisse sur une mer peu agitée.

Le vent est au sud-ouest, il nous permet un route au près favorable. Le passage du rail de Fos nous demande une vigilance particulière, deux sorties de cargos et un entrée, c'est toujours impressionnant. On se sent tellement petit !

Il nous faut recaler deux fois la route pour accéder à la pointe de Beauduc, il fait froid et nous avons droit à la pluie, un vrai temps breton !

La mer est encore très forte, Gwendal plonge à plusieurs reprises dans la vague, nous arrivons aux Saintes à 17 heures 30. L'affalage des voiles est rock and roll, la mer est très forte, nous nous amarrons à notre place à 18 heures 30.

Une belle journée de navigation avec des pointes à 8 nœuds pour un bateau de 12 tonnes !

Mercredi  matin  il n'y a pas de vent, nous rangeons le bateau, ce fut une très belle semaine de navigation.

 

départ tout calme au moteur
départ tout calme au moteur

départ tout calme au moteur

Marseille et l'achipel du Frioul sous le gris
Marseille et l'achipel du Frioul sous le gris

Marseille et l'achipel du Frioul sous le gris

le rail de Fos doit être un moment de vigilance
le rail de Fos doit être un moment de vigilance

le rail de Fos doit être un moment de vigilance

Alain, royal comme d'habitude !
Alain, royal comme d'habitude !

Alain, royal comme d'habitude !

arrivée sous le soleil dans une mer forte et un vent de 25 nœuds
arrivée sous le soleil dans une mer forte et un vent de 25 nœuds

arrivée sous le soleil dans une mer forte et un vent de 25 nœuds

Voir les commentaires

Navigation d'avril (3/4)

4 Mai 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Lundi 1er mai, nous avons flemmardé le matin, nous avons appareillé à 13 heures.

Nous avons mis le cap vers l'ile Riou, la mer est forte il y a 27 nœuds de vent de nord-ouest avec des rafales de 30 à 35 nœuds.

La mer est très forte, nous avons un ris dans la grand voile et le génois, nous allons passer très vite sous trinquette.

Nous filons vers le large, la mer est de plus en plus forte, nous virons au niveau de l'ile Planier, cap ver le Frioul pour se remettre à l'abri du vent, puis cap vers le port de commerce de Marseille.

Nous régatons avec un autre voilier, c'est sympa !

Nous rentrons au port du Frioul à 16 heures, nous nous amarrons le long du quai devant la capitainerie comme conseillé par le service du port. Nous sommes complètement à l'abri.

Après une balade à terre nous nous faisons une soirée crêpes / galettes à bord, encore une soirée bienfaitrice !

Un commentaire sur ce port du Frioul, compte tenu du prix de la nuitée, 55,35 euros, les services proposés pour les sanitaires ne sont vraiment pas à la hauteur de ce que l'on serait en droit d'attendre. Le personnel est par contre accueillant. Par vent d'Est, préférez le ponton tout de suite à tribord de l'entrée le long de l'enrochement, on est très loin de la capitainerie mais on est vraiment à l'abri !

 

balade à terre sur l'ile du Frioul
balade à terre sur l'ile du Frioul

balade à terre sur l'ile du Frioul

les goélands boivent, Jeannine et Alain luttent contre le vent !
les goélands boivent, Jeannine et Alain luttent contre le vent !

les goélands boivent, Jeannine et Alain luttent contre le vent !

la calanque ouest du Frioul et l'extraordinaire force de la nature
la calanque ouest du Frioul et l'extraordinaire force de la nature

la calanque ouest du Frioul et l'extraordinaire force de la nature

la chapelle et le ferry
la chapelle et le ferry

la chapelle et le ferry

soirée crêpes
soirée crêpes

soirée crêpes

Voir les commentaires