Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Week-end du 1er Mai

6 Mai 2012 , Rédigé par Jeannine et Claude

C'est toujours un vrai bonheur d'arriver aux Saintes Maries et de retrouver le bateau. Malgré ce pont du 1er mai il n'y avait pas trop de circulation sur la route pour venir. Comme à chaque fois la voiture déborde de matériel. Je m'en étonne toujours. Jeannine à même pensé aux fleurs, du muguet bien sur.   

 

P2190167

 

Au programme nous souhaitons nettoyer le pont en teck et surtout faire une première sortie en mer sous voile.

La météo est mauvaise. Le vent de sud est est installé. Il forcira dans la nuit, c'est très impressionnant. Tous mes sens sont en éveils, le moindre bruit est écouté même si Gwendal est bien amarré. La pluie viendra compléter le tout en milieu de nuit un vrai déluge.

Au matin le vent a à peine baissé la mer est déchaînée, les vagues éclatent sur l'enrochement du port provoquant des embruns qui finissent sur le bateau.

 L'acide oxalique doit être passée sur un bois sec. Nous devrons attendre le milieu d'après midi pour pouvoir commencer le nettoyage du teck. L'huile de teck aura le même effet que dans le cockpit. Elle réveille les couleurs du bois.

 

 P2190171

 

 Elle nourrit le bois. Nous nous rendrons compte le lendemain lors d'une averse. L'eau coule sur le teck elle ne pénètre pas le bois comme la veille. L'effet est surprenant. Après avoir lu, sur internet moult écrits sur l'entretien du teck, je me dis que si l'ancien propriétaire avait fait ce genre d'entretien le pont de Gwendal serait sans aucun doute en meilleur état.

 

 P2190168.JPG

 

 Cela dit en ce qui nous concerne nous n'échapperons pas à la réfection complète du pont.

Les points météo nous laissent envisager une amélioration. Nous pourrons sortir Gwendal pour une première sortie à la voile.

Le 1er mai, la météo avait raison, au matin un grand ciel bleu nous accueille. Le vent est faible mais pour cette première sortie cela n'est pas plus mal. Le moteur démarre au quart de tour comme à chaque fois. Jeannine m'aide à larguer les amarres. A neuf heures quinze, Gwendal  est en marche avant pour quitter son poste. Je trouve que les ducs d'albe sont trop serrés. Les pares battage doivent être relevés sinon on ne passe pas. Nous prenons le chenal de sortie en restant bien à tribord. Nous avons déjà vu quelques bateaux talonner au milieu du chenal. Dès le franchissement des enrochements Gwendal est secoué, les effets du coup de vent ne sont pas complètement effacés sur la mer. Le vent est au sud, rapidement nous envoyons la grand voile. Jeannine est à la barre et moi je mouline sur le winch. Le vent est vraiment faible par rapport à la mer on se fait brasser. Jeannine envoie le génois. C'est mieux, Gwendal glisse lentement.

 

 P2200198

 

 La séance de photos pour immortaliser  l'instant est obligatoire. Trop peu de vent, je décide d'affaler et de rentrer. Un autre exercice nous attends la rentrée entre les ducs d'albe. Après trois essais, Gwendal est à sa place. Il me faudra m'exercer encore pour maîtriser parfaitement cette manoeuvre surtout en cas de vent. Cela est d'autant plus vrai que je trouve que le bateau est dur à mettre en ligne droite en marche arrière. Le week-end se termine déjà. Jeannine et moi sommes ravis. Fin mai nous avons programmé la sortie de l'eau du bateau. Dix jours à sec pour différents travaux et carénage. 

Partager cet article

Commenter cet article