Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Seul à bord

14 Mai 2013 , Rédigé par Jeannine et Claude Publié dans #La préparation du bateau

Je réalise que c'est la première fois que je suis seul à bord de mon voilier.

Ce sera un court séjour pour vérifier l'installation du pilote automatique, du radar, d'un répétiteur de la centrale de navigation , prendre différentes mesures et démonter les ouvrants des panneaux de pont.

J'ai confié les installations du pilote et du radar à Pascal Villanueva de CEM Port Camargue. C'est lui qui m'avait déjà installé la centrale de navigation. C'est un professionnel de grande qualité.

Mon choix du pilote s'est porté sur le SPX 30 de Raymarine, le vérin a aussi été changé sur les conseils de Pascal, quant au radar c'est un Furuno le M1623, un monochrome d'une portée de 16 milles nautiques. Un radar simple qui vient en complément du dispositif de veille avec la réception l'AIS et prochainement un transpondeur qui permettra aux autres bateaux d'identifier mon voilier.

IMG 1627

Au fur et à mesure de ces installations, je réajuste l'évaluation de la consommation électrique. Ce qui est sûr, le parc de batteries devra être renforcé. Les premières projections surestimées donnent  220Ah journalier. La production d'énergie devra aussi être adaptée entre les productions solaire, éolienne et générateur.

Je dois reprendre les mesures des coffres à batteries, j'ai trouvé des batteries AGM de 115Ah, mais j'ai un doute sur la hauteur disponible sous les planchers. Le coffre tribord me permet d'installer des batteries plus puissantes, des 150Ah mais celui de bâbord est traversé par des tuyaux d'évacuation qui limite la taille des batteries ! Ce sera donc des 115Ah.

Le plus gros travail sera celui du démontage des panneaux de pont. Les plexis sont complètement faïencés et doivent être changés. J'ai fait le choix de ramener les ouvrants en Savoie pour changer tranquillement les plexis.  Lors de mon précédent passage j'avais débloqué la vis principale, restait cette fois ci à sortir un axe sur le coté opposé. Comme pour la vis l'oxydation du au couple aluminium et inox va provoquer une résistance au démontage. Du dégrippant, des coups de marteau finiront par venir à bout du blocage de ces axes.

IMG 1634  

 

IMG 1640

La fermeture sera une simple formalité avec des panneaux de contre-plaqué et des barres de blocage.

IMG 1639

Durant ces quelques heures passées au bateau, je ne pourrais pas résister à mettre en marche le moteur. Un démarrage au quart de tour qui me fait encore exprimer un grand merci à Jean-Paul pour cette remise en état du Perkins.

C'est toujours un moment difficile de fermer le bateau et de reprendre la route. Il me tarde de m'installer à bord

mais il me faudra encore faire preuve de patience.

Partager cet article

Commenter cet article