Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le safran du Sunkiss

2 Août 2018 , Rédigé par Claude Publié dans #La préparation du bateau

 

Comme tous les bateaux, le Sunkiss a quelques points de faiblesse.

J'en ai répertorié trois qui sont souvent évoqués sur différents forums et qui peuvent poser de réels problèmes. J'ai pu en vérifié deux sur mon bateau.

Le premier est celui des hublots de roof, la visserie est en aluminium, comme la quasi totalité de la visserie de cette époque dans les chantiers nautiques. L’oxydation de ces vis entrainent des fuites sur ces hublots qui, si elles ne sont pas traitées sérieusement, finissent pas dégrader les boiseries intérieures du carré.

L'idéal est de démonter ces hublots pour changer la visserie et de refaire les joints.

Pour Gwendal c'était trop tard, l'ancien propriétaire a trainé à régler ces infiltrations. Il a du faire condamner les ouvertures en les résinant. J'ai habillé de teck le roof à l'emplacement des anciens hublots.

Le deuxième défaut et sans conteste le plus grave, à mes yeux, est celui des cadènes de bas-haubans. Certains propriétaires ont vu la rupture de leur mât à cause de l'arrachage de cette cadène. La dimension de la contre-plaque a été sous estimée !

Sur Gwendal cela avait déjà provoqué la déformation du pont, l'ancien propriétaire a fait poser une contre-plaque en U en remplacement de celle d'origine.

Le troisième défaut et non des moindre également est celui du safran.

Il s'agit là de la rupture des soudures entre mèche et pattes inox. Il y a trois pattes qui assurent la rotation de l'ensemble du safran avec la mèche. Compte-tenu de la taille du bateau et des forces en présence sur cet appendice, on ne peut pas dire que la conception de ce montage d'origine soit une pleine réussite !!

Plusieurs propriétaires ont relaté l'histoire du safran qui ne répond plus, que ce soit sur les Sunkiss 45 ou 47 pieds !!

Cela est arrivé encore récemment à Constance et Guillaume, propriétaires de Gytan, un Sunkiss 45, lors de leur tour de l'Atlantique avec leur trois enfants.

Pour la réparation ils ont bénéficié du plan de fabrication du safran, pour pouvoir atteindre les soudures des pattes et de la mèche.

C'est Anne-Laure, propriétaire du Sunkiss 45, Io Orana, qui a réussi à obtenir ce plan du chantier Jeanneau.

Anne-Laure m'a autorisé à les publier sur ce blog pour en faire profiter les propriétaires de Sunkiss, un grand merci à elle, même si on espère ne jamais en avoir besoin !

La réparation du safran est un véritable chantier que vous pourrez constater sur les photos que Guillaume du Sunkiss Gytan m'a autorisé à publier.

Vous trouverez aussi, un peu plus bas, un lien pour découvrir leur aventure familiale.

Pour Gwendal, nous ferons vérifier ces soudures du safran par échographie lors de la prochaine sortie de l'eau.

 

 

Le plan du safran du Sunkiss du chantier Jeanneau

Le plan du safran du Sunkiss du chantier Jeanneau

la contre-plaque en U sous la cadène des bas-haubans

la contre-plaque en U sous la cadène des bas-haubans

Le safran du Sunkiss Gytan
Le safran du Sunkiss Gytan
Le safran du Sunkiss Gytan

Le safran du Sunkiss Gytan

le safran du Sunkiss Gytan
le safran du Sunkiss Gytan
le safran du Sunkiss Gytan

le safran du Sunkiss Gytan

le safran du Sunkiss Gytan prêt à être remonté

le safran du Sunkiss Gytan prêt à être remonté

Partager cet article

Commenter cet article

Alain Saladé 03/08/2018 17:55

Bravo à vous pour ce blog qui me passionne à chaque article.
Ancien propriétaire d'un Sunkiss 45 ayant démâté suite à rupture de l
bas hauban.
Continuez.

Jeannine et Claude 04/08/2018 19:11

merci pour votre commentaire encourageant

Dupont 02/08/2018 10:31

Tout cela avec 3 enfants a bord
Un grand bravo
Et profitez bien

LE GOFF Claude 02/08/2018 11:16

c'est le bateau de Constance et Guillaume qui a eu ce souci et qu'il y a trois enfants