Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Douceur aux Saintes Maries

20 Décembre 2015 , Rédigé par Claude Publié dans #La préparation du bateau

Douceur aux Saintes Maries

Ce jeudi 17 décembre j'étais hésitant, je ne savais pas si je descendrais au bateau ou si j'attendrais la semaine suivante, la fatigue, le travail, c'est bien la première fois que cela m'arrivait.

Et puis vendredi matin plus d'hésitation la voiture rapidement chargée je prenais la route vers le sud avec un réel plaisir de retrouver mon bateau.

Je serais seul ce week-end, Jeannine travaille. Mon programme est chargé je vais remonter les planchers, remonter les panneaux de pont et le fond du cockpit.

Arrivée aux Saintes à 14h30, il fait extraordinairement beau et doux, pas de vent, la mer est lisse. Le déchargement peut commencer, d'abord les planchers, les grands panneaux me font souci je ne suis pas sûr de pouvoir les rentrer seul. Il n'y a personne sur le port pour pouvoir m'aider !

Finalement je m'en sors, ces deux grands panneaux sont à leur place, tous les autres ne seront qu'une simple formalité.

C'est incroyable comme cela redonne une belle allure au bateau, finalement ce n'était pas un luxe de les lifter.

Du coup il faudra finir avec les deux planchers des cabines arrières et le plancher sous la table du carré qu'il faudra démonter. On fera cela à la fin des vacances de noël.

Les planchers en place, j'attaque le remontage des panneaux de pont. Pour commencer le panneau du carré pour avoir de la lumière naturelle à l'intérieur. Il me faut libérer la bôme pour pouvoir repositionner le panneau qui est juste en dessous. Je suis surpris par la facilité du remontage, il faut dire que je deviens presque un expert en démontage et remontage. Mais entre nous; j'espère que le sika sera de bonne qualité cette fois et que je n'aurais plus à les démonter.

Dans la foulée je remonte les deux petits panneaux de la cabine avant. Je suis fier de moi !

C'en est assez, je réserve la suite pour le lendemain. Je vais aller boire un verre en ville et trouver un restaurant pour ne pas me faire à manger le soir.

Et bien vous me croirez pas tout est fermé ! pas un bistrot, pas un restaurant, la ville est quasiment déserte. C'est la première fois que je vois les Saintes Maries comme cela.

Il ne me reste plus qu'à rentrer à bord pour me faire des pâtes. tant pis pour le resto !

Aucun regret, cela m'a permis de voir le très beau reportage de Thalassa sur l'Hermione.

Samedi matin suite et fin du remontage des panneaux de pont. Celui de l'avant me contrarie, son support étant usé, je n'arrive pas à monter correctement le ressort. c'est donc un montage provisoire que je réalise, je le démonterais à nouveau pendant les vacances de noël, puisque je n'ai pas le matériel adéquat pour réparer.

Il me reste à remettre en place le panneau de fond de cockpit. Après avoir rampé pour accéder à la cale moteur pour dévisser et enlever le contreplaqué provisoire, le panneau rénové retrouve sa place.

Sur le port, les travaux pour le nouveaux travelift sont bien avancés, ils seront fini comme prévu pour la fin janvier.

La fin du week-end est déjà là, je vais reprendre la route vers la Savoie. Je retrouverais Gwendal dans seulement 6 jours pour passer traditionnellement la nouvelle année à bord.

les planchers rénovés, on voit la différence avec celui du dessous de la table

les planchers rénovés, on voit la différence avec celui du dessous de la table

plutôt brillant !

plutôt brillant !

Les panneaux de pont reprennent leur place on y verra plus clair dans le bateau

Les panneaux de pont reprennent leur place on y verra plus clair dans le bateau

Le plus grand devra être à nouveau démonter pour permettre la mise en place du ressort tendeur

Le plus grand devra être à nouveau démonter pour permettre la mise en place du ressort tendeur

Le fond de cockpit a retrouvé sa place après un sérieux lifting

Le fond de cockpit a retrouvé sa place après un sérieux lifting

Les bandes de roulement du nouveau travelift

Les bandes de roulement du nouveau travelift

Il reste à poser les rebords de guidage

Il reste à poser les rebords de guidage

Le travelift a fière allure

Le travelift a fière allure

Le port a fait réaliser deux lestes pour les tests de charge du travelift, 35 tonnes au total

Le port a fait réaliser deux lestes pour les tests de charge du travelift, 35 tonnes au total

Partager cet article

Commenter cet article