Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

La Bretagne

21 Juin 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Mon nouveau statut de retraité a un avantage certain, celui de choisir son emploi du temps !

En un saut d'avion me voilà en Bretagne à Morlaix chez mon frère pour une semaine.

Au programme visite de maisons et d'appartements pour anticiper la fin de notre voyage en voilier et bien sûr promenades en bord de mer.

A Brest, nous avons eu la chance de découvrir le  " Shabab Oman II " le trois-mâts de la marine royale du Sultanat d'Oman. Un voilier école construit en 2014 par le chantier néerlandais Damen.

Le fond de la baie de Locquirec est toujours le lieu privilégié pour la pêche aux coques, à peine une heure de pêche et voilà le repas du soir assuré. Un régal ce coquillage cru ou cuit, moi je les préfère crus.

Une visite au Diben et à Primel-Trégastel fut incontournable, j'y est passé de belles années et c'est aussi là que j'ai fait mes armes en voile jusqu'à être responsable des activités nautiques d'un centre de classes de mer.

Cette pointe de Primel est chargée de souvenirs, c'est une terre de légendes que j'aimais conter aux enfants à la tombée de la nuit, blottis dans un creux de roche, histoires de sirènes, de korrigans ou encore de viltansous.

J'ai aussi fait une balade de l'autre côté de la Baie de Morlaix à Roscoff au port des Bloscons et au vieux port. Là aussi que de souvenirs, avec aussi, l'ile de Batz, le Dossen à Santec des lieux merveilleusement beaux. Je ne m'en lasse jamais !

Une flânerie sur le port de Morlaix me fait découvrir un sunkiss et du coup imaginer Gwendal dans ce bassin à flot.

Cette semaine fut très agréable et je dois dire que la météo avait décidée de fêter l'arrivée de l'été avec un grand beau et des températures de près de 30°.

 

la tour Tanguy, le Shabab d'Oman II et le pont de Recouvrance à Brest
la tour Tanguy, le Shabab d'Oman II et le pont de Recouvrance à Brest
la tour Tanguy, le Shabab d'Oman II et le pont de Recouvrance à Brest

la tour Tanguy, le Shabab d'Oman II et le pont de Recouvrance à Brest

le repas du soir pour trois personnes !

le repas du soir pour trois personnes !

la pointe de Primel et le port
la pointe de Primel et le port
la pointe de Primel et le port

la pointe de Primel et le port

Roscoff et son port à marée basse, un goéland peu farouche !
Roscoff et son port à marée basse, un goéland peu farouche !
Roscoff et son port à marée basse, un goéland peu farouche !

Roscoff et son port à marée basse, un goéland peu farouche !

un sunkiss à Morlaix
un sunkiss à Morlaix

un sunkiss à Morlaix

Voir les commentaires

Week-end de la Pentecote aux Saintes

6 Juin 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Comme convenu, nous nous sommes retrouvés aux Saintes Maries à bord de Gwendal.

Seul Sébastien manque à l'appel, il est souffrant, c'est bien dommage pour lui.

La météo observée est pratiquement à l'inverse de celle annoncée et ce sera ainsi tout le week-end !

Tout le monde annonce un avis de vent frais, le bulletin de la capitainerie, radio ponton...

Gwendal restera au ponton à la grande déception de l'équipage.

Nous organiserons une sortie sur le petit Rhône avec le bateau à passagers "La Camargue", histoire d'aller quand même sur l'eau !

J'en ai profité comme à chaque fois pour faire quelques bricoles, j'ai réalisé un œil épissés sur les écoutes de la trinquette pour les monter avec des manilles textiles. J'ai changé toutes les amarres des pare-battages, les bouts était devenus  trop raides.

Jonathan a réussi à sortir, le bout de la clef,  que j'avais cassée dans le neiman du moteur. Un vrai Macgyver, il a utilisé une aiguille courbe de ma boite à couture !

Maïlis et Jonathan nous ont fait un concert improvisé qui a bien plu aussi aux voisins de ponton.

Ce fut un week-end bien sympathique, j'espère que nous pourrons faire naviguer tout ce petit monde une prochaine fois avec plus de temps.

 

la nouvelle fixation des écoutes de trinquette

la nouvelle fixation des écoutes de trinquette

Valérie, Maïlis et Jonathan
Valérie, Maïlis et Jonathan

Valérie, Maïlis et Jonathan

sur le "Camargue" Maïlis, Valérie, Jonathan et Jeannine
sur le "Camargue" Maïlis, Valérie, Jonathan et Jeannine
sur le "Camargue" Maïlis, Valérie, Jonathan et Jeannine

sur le "Camargue" Maïlis, Valérie, Jonathan et Jeannine

Voir les commentaires

Réunion de famille

31 Mai 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Le prochain grand week-end, nous serons sur le bateau avec quelques-uns de nos enfants, Maïlis ma fille, Sébastien mon fils ainé, Jonathan le fils de Jeannine et Valérie sa belle-fille.

C'est une initiative de Maïlis et Jonathan qui voulaient se retrouver, quoi de mieux qu'au bateau !

 

Une occasion de naviguer, nous l'espérons tous, aucun de ces quatre jeunes n'ayant eu l'opportunité de le faire jusqu'à présent.

La météo prévue est pour l'instant très clémente.

Ce sera aussi un week-end musical avec Jo à la guitare et Maïlis au chant.

On vous racontera tout cela à coup sûr !

Voir les commentaires

Navigation d'avril (4/4)

4 Mai 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Nous larguons les amarres à 8 heures 30, cap vers le nord du Frioul, le vent n'est pas là !

Le moteur nous fait faire route, la grand voile est haute, nous allons vite l'affaler car la mer la fait claquer et c'est très désagréable !

Une heure trente de moteur cap à l'ouest, nous avons comme objectif de rentrer aux Saintes Maries.

Le vent revient, nous envoyons toute la toile, grand voile haute et génois, Gwendal glisse sur une mer peu agitée.

Le vent est au sud-ouest, il nous permet un route au près favorable. Le passage du rail de Fos nous demande une vigilance particulière, deux sorties de cargos et un entrée, c'est toujours impressionnant. On se sent tellement petit !

Il nous faut recaler deux fois la route pour accéder à la pointe de Beauduc, il fait froid et nous avons droit à la pluie, un vrai temps breton !

La mer est encore très forte, Gwendal plonge à plusieurs reprises dans la vague, nous arrivons aux Saintes à 17 heures 30. L'affalage des voiles est rock and roll, la mer est très forte, nous nous amarrons à notre place à 18 heures 30.

Une belle journée de navigation avec des pointes à 8 nœuds pour un bateau de 12 tonnes !

Mercredi  matin  il n'y a pas de vent, nous rangeons le bateau, ce fut une très belle semaine de navigation.

 

départ tout calme au moteur
départ tout calme au moteur

départ tout calme au moteur

Marseille et l'achipel du Frioul sous le gris
Marseille et l'achipel du Frioul sous le gris

Marseille et l'achipel du Frioul sous le gris

le rail de Fos doit être un moment de vigilance
le rail de Fos doit être un moment de vigilance

le rail de Fos doit être un moment de vigilance

Alain, royal comme d'habitude !
Alain, royal comme d'habitude !

Alain, royal comme d'habitude !

arrivée sous le soleil dans une mer forte et un vent de 25 nœuds
arrivée sous le soleil dans une mer forte et un vent de 25 nœuds

arrivée sous le soleil dans une mer forte et un vent de 25 nœuds

Voir les commentaires

Navigation d'avril (3/4)

4 Mai 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Lundi 1er mai, nous avons flemmardé le matin, nous avons appareillé à 13 heures.

Nous avons mis le cap vers l'ile Riou, la mer est forte il y a 27 nœuds de vent de nord-ouest avec des rafales de 30 à 35 nœuds.

La mer est très forte, nous avons un ris dans la grand voile et le génois, nous allons passer très vite sous trinquette.

Nous filons vers le large, la mer est de plus en plus forte, nous virons au niveau de l'ile Planier, cap ver le Frioul pour se remettre à l'abri du vent, puis cap vers le port de commerce de Marseille.

Nous régatons avec un autre voilier, c'est sympa !

Nous rentrons au port du Frioul à 16 heures, nous nous amarrons le long du quai devant la capitainerie comme conseillé par le service du port. Nous sommes complètement à l'abri.

Après une balade à terre nous nous faisons une soirée crêpes / galettes à bord, encore une soirée bienfaitrice !

Un commentaire sur ce port du Frioul, compte tenu du prix de la nuitée, 55,35 euros, les services proposés pour les sanitaires ne sont vraiment pas à la hauteur de ce que l'on serait en droit d'attendre. Le personnel est par contre accueillant. Par vent d'Est, préférez le ponton tout de suite à tribord de l'entrée le long de l'enrochement, on est très loin de la capitainerie mais on est vraiment à l'abri !

 

balade à terre sur l'ile du Frioul
balade à terre sur l'ile du Frioul

balade à terre sur l'ile du Frioul

les goélands boivent, Jeannine et Alain luttent contre le vent !
les goélands boivent, Jeannine et Alain luttent contre le vent !

les goélands boivent, Jeannine et Alain luttent contre le vent !

la calanque ouest du Frioul et l'extraordinaire force de la nature
la calanque ouest du Frioul et l'extraordinaire force de la nature

la calanque ouest du Frioul et l'extraordinaire force de la nature

la chapelle et le ferry
la chapelle et le ferry

la chapelle et le ferry

soirée crêpes
soirée crêpes

soirée crêpes

Voir les commentaires

Navigation d'avril 2017 (2/4)

4 Mai 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Dimanche matin, le vent est fort, 24 nœuds d'est-sud-est, nous allons naviguer en rade de Marseille.

Nous appareillons à 10 heures 30, cap vers l'ile Riou sous trinquette et grand voile. La mer est très forte, c'est la première fois que je navigue avec une houle et de telles vagues en Méditerranée !

Nous prenons un ris dans la grand voile ! Nous remontons au près serré jusqu'à l'ile Riou, les vagues sont impressionnantes. Nous avons des rafales à 32 nœuds

Le bateau se comporte bien, le pont est rincé par les vagues. Sur le bord de retour, nous faisons une pointe à 10 nœuds.

La capitainerie nous a indiqué des mouillages possibles sur la cote ouest du Frioul, nous filons vers cette partie de l'ile après un virement devant le port de Marseille. Toutes les calanques indiquées sont déjà occupées par des bateaux !

Nous prenons la décision d'aller  dans le vieux port de Marseille. Nous nous amarrons sur un ponton devant la mairie. Il est 15 heures, Jeannine nous prépare une bonne salade que nous prenons au soleil dans le cockpit, un vrai bonheur !

Un personnel du port est venu nous engueuler parce que l'on ne les avaient pas prévenu de notre entrée. Très désagréable ce monsieur, si c'est ça l'esprit d'accueil de cette belle ville, cela ne me donne pas envie d'y revenir !

Avant d'appareiller vers 16 heures 30, un membre d'équipage d'un catamaran à passagers est venu nous offrir un gâteau, une petite douceur bien agréable.

Nous avons navigué encore, en rade de Marseille pendant près de deux heures, avant de retourner au port du Frioul. La capitainerie nous a indiqué un emplacement. Nous n'arriverons pas à nous y amarrer. Le vent est passé à l'est avec des un vent constant de 30 nœuds.

Le propriétaire d'un catamaran nous fait signe de venir nous amarrer sur le quai ou il est. C'est une grosse erreur que nous faisons, une erreur de débutant ! le quai est au vent, le bateau est plaqué, nous devons mettre tous nos parre-battages pour protéger la coque.

On ne peut pas rester là, le bateau est maltraité par le vent et les vagues. Nous essayons plusieurs manœuvres sans succès, le bateau est plaqué au quai et pour en rajouter, je casse la clef du moteur.

Heureusement on peut quand même le mettre en marche !

On réussira à quitter cet emplacement, dans une courte accalmie, pour rejoindre un ponton que nous a indiqué un plaisancier. Le bateau est a l'abri et nous allons pouvoir enfin nous détendre et manger, il est 21 heures 30 !

 

la bonne mère, deux cardinales ouest et le chateau d'If
la bonne mère, deux cardinales ouest et le chateau d'If
la bonne mère, deux cardinales ouest et le chateau d'If

la bonne mère, deux cardinales ouest et le chateau d'If

gwendal devant la mairie de Marseille et de la bonne mère
gwendal devant la mairie de Marseille et de la bonne mère

gwendal devant la mairie de Marseille et de la bonne mère

la bonne mère, la mairie et le ferry boo-at !
la bonne mère, la mairie et le ferry boo-at !
la bonne mère, la mairie et le ferry boo-at !

la bonne mère, la mairie et le ferry boo-at !

un petit café dans le port de Marseille
un petit café dans le port de Marseille

un petit café dans le port de Marseille

au cœur de Marseille il fait bon mais dehors c'est pas pareil, Alain s'y prépare !
au cœur de Marseille il fait bon mais dehors c'est pas pareil, Alain s'y prépare !

au cœur de Marseille il fait bon mais dehors c'est pas pareil, Alain s'y prépare !

Voir les commentaires

Navigation d'avril 2017 (1/4)

4 Mai 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

Nous avons pris la route, avec Alain, le jeudi 27 avril, direction les Saintes Maries de la mer, avec un passage à Montélimar pour récupérer Jeannine.

Nous allons naviguer pendant une petite semaine. L'appareillage est prévu dès le vendredi matin.

Après avoir chargé l'avitaillement et nos sacs, nous préparons Gwendal pour cette croisière. Alain s'est chargé d'enlever toutes les protections, de barre, de winchs,  de lâcher les blocages d'écoute et d'enrouleur.

Le moteur est mis en marche pour vérification, tout va bien. Le plein des réservoirs d'eau est réservé à Jeannine !

La VHF annonce des BMS pas très bons, un avis de grand frais à coup de vent est annoncé pour le vendredi. Les fichiers météo confirment ces annonces. Nous prenons la décision de reporter le départ au samedi.

Vendredi, Cécile qui habite près de Montpellier, est venu nous rejoindre pour le repas de midi. Un bon moment de convivialité et de fou-rire. Le coup de vent est bien là et la mer est forte ! L'après-midi nous avons fait une balade sur le front de mer.

Samedi matin après un excellent petit-déjeuner nous larguons les amarres à 8 heures 50 et dès la sortie du port nous envoyons la grand voile et le génois, cap au 135 pour rejoindre la bouée de Beauduc qui marque la sortie de la baie des Saintes Maries. Nous avons un vent de 15 nœuds de nord-ouest. Le bateau marche bien, nous faisons du 6,5 nœuds, un vrai plaisir.

Le vent va mollir au niveau du rail d'entrée de Fos sur Mer. Il y a 8 nœuds de vent venant du sud-est. Il va se renforcer à 14 nœuds en arrivant sur Marseille. La mer est forte. Nous devons nous détourner pour laisser passer un paquebot de croisière qui sort. Il est prioritaire dans son rail.

Nous contournons, l'archipel du Frioul, par le sud, pour rejoindre son port. Nous sommes amarrés à 20 heures à l'abri du vent. Une très belle journée de navigation malgré le froid !

 

 

Alain et Jeannine bien couvert !
Alain et Jeannine bien couvert !

Alain et Jeannine bien couvert !

quelques voiliers croisés
quelques voiliers croisés

quelques voiliers croisés

que la croisière s'amuse !
que la croisière s'amuse !

que la croisière s'amuse !

Gwendal au ponton du Frioul avec la Bonne mère de Marseille et le chateau d'If en face
Gwendal au ponton du Frioul avec la Bonne mère de Marseille et le chateau d'If en face

Gwendal au ponton du Frioul avec la Bonne mère de Marseille et le chateau d'If en face

Jeannine et Alain un peu moins couvert après cette navigation
Jeannine et Alain un peu moins couvert après cette navigation

Jeannine et Alain un peu moins couvert après cette navigation

Voir les commentaires

Le couteau OPINEL

23 Avril 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #navigation

 

Le couteau OPINEL, c'est le couteau des Savoyards !

Il en existe de plusieurs tailles, de plusieurs formes, de plusieurs couleurs, certains marqués, certains gravés, certains sculptés...

La semaine avant mon départ en retraite, nous avons organisé, au niveau professionnel, une rencontre d'entreprises chez OPINEL pour parler de l'emploi des jeunes et en profiter pour visiter l'entreprise.

C'est un site industriel incroyable, chargé de traditions et de modernités.

Pour moi, le passionné de couteau, ce fut un moment extraordinaire, des milliers de couteaux sous mes yeux, et la découverte du "couteau", le "numéro 13".

J'étais loin de penser que mes collègues avaient vu mon émerveillement devant cette lame.

Lors du pot de départ, j'ai eu la surprise de découvrir, parmi les nombreux cadeaux de départ, ce fabuleux couteau.

Que d'émotions ! j'avais décidé de me l'offrir.

La taille le plus souvent trouvée dans une poche est le N° 8, je vous laisse découvrir les photos qui suivent pour vous rendre compte de la taille du N° 13 !

Un couteau à ne pas mettre dans n'importe quelle poche !

Ni entre n'importe quelles mains !

Il va prendre sa place dans le bateau au coté du N° 12 qui semble déjà tout petit !

J'en profite, pour remercier tous les salariés et les administrateurs, pour ces moments de partages et une nouvelle fois d'émotions.  

 

 

28 cm fermé, 50 cm ouvert !
28 cm fermé, 50 cm ouvert !

28 cm fermé, 50 cm ouvert !

du plus petit au plus grand, N°6, N°7, N°8, N°13
du plus petit au plus grand, N°6, N°7, N°8, N°13

du plus petit au plus grand, N°6, N°7, N°8, N°13

Voir les commentaires

Un grand pavois pour Gwendal

21 Avril 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #La préparation du bateau

 

J'ai décidé d'offrir à Gwendal un Grand Pavois !

Les voiliers parés pour les grands moments sont toujours magnifiques.

C'est un moyen de célébrer quelque chose et enfin... de pavoiser.

Le Grand Pavois ne doit être arboré qu'entre 8 heures et le coucher du soleil. Au plus tard à 20 heures.

La coutume française:

Au 17 siècle, un officier le la Marine du Roi s'est appliqué à obtenir une distribution harmonieuse des couleurs et des formes.
L'Amirauté française a admis cette façon de faire et depuis l'ordre est le suivant :

de la proue jusqu'en tête de mât:

A, B, 2, U, J, 1, K, E, 3, G, H, 6 , I, V, 5, F, L, 4, D.

de la tête du mât à la poupe:

M, 7, P, O, (IIIS), R, N, (IS), S, T, zéro,C, X, 9, W, Q, 8, Z, Y, (IIS), l'aperçu.
Les trois substituts sont désigné par (IS), (IIS), (IIIS).

Sans oublier le Pavillon National en poupe.

J'ai trouvé sur le web un ensemble de pavillons, alphabet, numéros et substituts, à un prix raisonnable.

Il ne nous reste plus qu'à gréer le Grand Pavois sur deux drisses, une pour l'avant et l'autre, vous l'aurez deviné, pour l'arrière selon l'ordre ci-dessus.

J'ai équipé les drisses de boutons de kabic pour pouvoir démonter le cas échéant les pavillons.

Jeannine a du recoudre quasiment tous les œillets des pavillons qui étaient trop petits pour passer dans les boutons.

Le salon s'est transformé, une nouvelle fois, en atelier clandestin !

Après une journée de travail, sans pose syndicale, la réalisation est superbe, j'ai hâte de parer Gwendal de ce Grand Pavois.

 

Jeannine à la couture
Jeannine à la couture

Jeannine à la couture

la poupe est finie, la proue en cours d'assemblage et la voilà étendue !
la poupe est finie, la proue en cours d'assemblage et la voilà étendue !
la poupe est finie, la proue en cours d'assemblage et la voilà étendue !

la poupe est finie, la proue en cours d'assemblage et la voilà étendue !

Voir les commentaires

Week-end de Pâques en Camargue

16 Avril 2017 , Rédigé par Claude Publié dans #La préparation du bateau

 

Et voilà, je suis retraité depuis ce vendredi 14 avril !

Ce week-end de Pâques en Camargue est le point de départ d'une "nouvelle vie"

Je vais pouvoir passer plus de temps sur mon bateau.

Nous sommes venus avec Jeannine pour faire quelques préparations en vue de notre sortie en mer programmée pour le week-end du 1er mai.

Il fait grand beau aux Saintes Maries, 26 degrés, quoi dire ? si le vent !

Un coup de vent est en cours sur le golfe du Lion, 7 à 8 Beaufort. L'anémomètre du bord affiche régulièrement 30 nœuds.

Plusieurs voiliers sont entrés pour se mettre à l'abri hier soir. Les plus téméraires sont repartis ce matin, je pense qu'ils ne seront pas déçus s'ils voulaient avoir du vent !

Pour ma part, j'ai changé la tuyauterie d'évacuation du wc arrière en y ajoutant une vanne anti-retour. Il y avait un auto-remplissage de la cuvette ! et bien cela n'a rien changé ! tous les tuyaux passent au dessus de la ligne de flottaison et l'auto-remplissage se produit encore. Je n'y comprend rien ! Il faudra bien penser fermer la vanne de la pompe.

Dans la matinée nous avons équipé les drisses de pavillons de boutons de kabic et de boucles pour amarrer les pavillons de courtoisies et de club. A tribord pour ceux de courtoisies et à bâbord pour ceux de clubs.

Nous avons aussi joué avec les goélands, ceux sont des oiseaux fabuleux, jamais rassasiés, prêt à faire des effets d'ailes pour prendre la nourriture.

 

balai aérien de goélands
balai aérien de goélands

balai aérien de goélands

séquences de vol
séquences de vol
séquences de vol

séquences de vol

Voir les commentaires