Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles récents

Une visite à Gwendal !

25 Septembre 2020 , Rédigé par Jeannine et Claude Publié dans #navigation

Ce mardi 22 septembre, premier jour de l'automne nous avons pris la route direction les Saintes Maries de la mer pour une visite de trois jours sur notre bateau.

Après trois jours de pluie en Ardèche, nous retrouvons le soleil en arrivant sur le  bord de mer avec en prime 25°, presque l'été !

Notre petite chienne Hermine retrouve elle aussi le bateau, c'est sa deuxième venue et elle semble ne pas être perturbée plus que cela, mise à part peut être la "terrible" descente pour accéder au carré !

Le confinement et ensuite ces interdictions de déplacement nous empêchés de venir pendant près de cinq mois sur le bateau.

L'après-midi, je me suis lancé dans le démontage d'une partie de la tuyauterie du wc avant. La vanne d'évacuation est bloquée !

Je voulais voir l'état de la bille de cette vanne qui a seulement 4 ans, la bille est complètement piquée ce qui empêche sa rotation, j'ai mis du dégrippant mais rien ni a fait !

Je n'insiste pas, je ne voudrais pas avoir une rentrée d'eau sur cette dimension de vanne ! Il faudra la changer lors de la prochaine sortie à terre en début d'année. Ce wc est donc condamné jusqu'à réparation, heureusement il y en a un deuxième à bord.

Ce mercredi 23 septembre, la météo est très clémente grand soleil et pas de vent, c'est l'été indien. Nous avons fait une balade avec Hermine sur le front de mer, c'est une jeune chienne qui déborde d'énergie comme tous les Border Collie. Il faut donc la faire se dépenser énormément !

De retour au bateau, j'ai mis le moteur en marche, il a démarré au quart de tour à mon grand plaisir. Depuis le début de l'année je ne l'ai mis en marche que trois fois !

J'ai également fait tourner le propulseur pour dégager les pousses d'algues dans le tube. A première vue la carène du bateau n'est pas trop sale.

En début d'après-midi mon fils Sébastien est venu nous faire un petit coucou, il était en dépannage dans la région.

Jeannine en allant aux toilettes a découvert qu'il y avait de l'eau jusqu'au plancher ! Il n'y en avait pas ce matin quand je suis allé ouvrir la vanne d'eau du moteur. J'ai activé la pompe pour évacuer cette eau. En ouvrant la trappe de la cale moteur j'ai découvert qu'elle était pleine d'eau aussi ! On a vider 50 litres à la main.

C'est sans aucun doute la mise en marche du moteur qui a provoqué cette entrée d'eau, la vanne , le presse-étoupe ?

Une fois asséchée la cale, on a pu constater que ce n'était pas la vanne qui fuyait. J'ai ouvert l'accès à la cale moteur du fond du cockpit pour voir le presse-étoupe en mettant le moteur en marche. On n'a pas trainé à trouver le problème. C'est le coude d'échappement qui est percé ! par ce coude passe bien sur les fumées d'échappement mais aussi l'eau de refroidissement. Heureusement que nous n'étions pas en mer !

Je me suis en recherche sur internet pour trouver cette pièce en France sans succès, ou alors à prix d'or chez SECODI !  je l'ai trouvé en Angleterre sur le site "Parts 4 Engine"

Jeudi matin j'ai démonté ce coude et je l'ai commandé à un prix très raisonnable. Il nous faut attendre sa livraison et ensuite programmer le remontage.

Devant cette situation et au vu des prévisions météo, nous avons pris la décision de rentrer chez nous en espérant revenir rapidement !

c'est parait-il le défaut de ce moteur Perkins 4108M !
c'est parait-il le défaut de ce moteur Perkins 4108M !

c'est parait-il le défaut de ce moteur Perkins 4108M !

quelle galère encore pour Jeannine et Claude!!

quelle galère encore pour Jeannine et Claude!!

Voir les commentaires

Six mois

30 Juin 2020 , Rédigé par Jeannine et Claude Publié dans #navigation

Nous avons quitté Gwendal le 2 janvier 2020, sans se douter que nous serions séparé si longtemps !

Cela fait six mois que nous n'avons pu venir sur notre bateau !

C'est long, très long tant il nous manquait.

Ce foutu virus et toutes les entraves à nos libertés de nous déplacer, nous ont tenu éloigné de Gwendal durement tout ce temps.

On l'a retrouvé aujourd'hui avec beaucoup d'émotion !

Il est amarré à un ponton tout neuf, avec de nouvelles bornes à électricité et à eau. Ces travaux avaient été programmé par le gestionnaire du port.

Durant tout ce temps, Gwendal à subit les coups de vent , il est plein de sable et de sel, demain une séance de toilettage s'imposera.

En intérieur mauvaise nouvelle, la vanne du wc est bloquée, impossible de la manœuvrer ! Une sortie de l'eau sera nécessaire pour réparer. On en profitera pour caréner.

Le chargeur de batteries a tourné en blouster pendant 3 heures pour recharger les parcs de batteries

Nous avons constaté également une fuite d'eau venant certainement d'un presse étoupe de câbles du mât qu'il faudra corriger rapidement.

Ce week-end est aussi une grande première pour notre nouvelle compagne, Hermine, notre petite chienne Border Collie, elle vient de découvrir un nouvel univers, son bateau. C'est incroyable les capacités d'apprentissage de cette race, passer la passerelle, sauter sur le pont, il restera encore la difficile descente du carré et sa remontée, je n'ai aucun doute sur ses capacité à surmonter ces épreuves !!

Ce matin, opération nettoyage du pont de Gwendal. Deux heures de nettoyeur à haute pression pour redonner sa superbe au bateau. Je n'avais jamais vu le bateau dans un tel état ! A certains endroits il a fallut frotter au balai brosse tellement cela s'était déjà incrusté.

Lors de l'installation du nouveau ponton les agents du port avaient changés mes amarres arrières, j'en ai profité pour remettre mes amarres dotées d'amortisseurs. j'ai aussi changé le mode d'amarrage sur l'arrière avec deux amarres en croix en plus des amarres traditionnelles.

Un essai moteur s'imposait après un si long arrêt, il a démarré au quart de tour, ce Perkins 4108 M est tout simplement incroyable !

Coté adaptation d'Hermine au bateau tout va bien, elle sait déjà remonter toute seule du carré au cockpit, c'est un peu acrobatique encore mais elle y arrive ! La descente est une autre affaire mais j'ai confiance en ces capacités de réussite.

Pour Jeannine ce n'est pas la grande forme ce week-end, pas le Covid, mais une bonne sciatique, dur dur !!

On a retrouvé tous les copains du ponton, c'est un vrai bonheur mème si l'on sait que ce satané virus rôde encore.

Question météo c'est vraiment l'été, 30 degrés dans le carré et à l'extérieur au moins 35, le ciel est au grand bleu et le vent 2 à 3 beaufort faiblissant.

J'ai remonté le plafond des toilettes arrière que j'avais démonté pour la réparation de la barre d'écoute de grand voile.

On doit déjà rentrer en Ardèche, des artisans viennent nous refaire le toit de la terrasse !

On revient au plus vite pour naviguer cette fois.

 

 

 

 

 

Six mois
Six mois
Six mois
Six mois
Voir les commentaires

Traditionnel nouvel an au bateau !

2 Janvier 2020 , Rédigé par Jeannine et Claude Publié dans #navigation

Mon dernier article date de fin juillet, depuis il s'est passé tellement de choses durant ces cinq derniers mois !

J'ai passé les mois de septembre et d'octobre en Alsace où j'ai fait les vendanges chez mon beau-frère et ai participé à faire du bois pour l'hiver, sciage et débardage !

Le premier week-end de novembre, avec Jeannine nous avons retrouvé notre bateau. En venant aux Saintes Maries, nous avons fait un crochet par Toulon pour faire un coucou à mon fils Sébastien. Nous avons passé une soirée bien sympa, Jeannine a même pu essayer le flipper fabriqué par Sébastien.

Il faisait doux en Camargue en ce 1er novembre, c'était très agréable

Une mauvaise surprise nous attendait en entrant dans le bateau. Jeannine ou moi avions oublié de couper les coupe-circuits, l'alarme capacité de batteries était en marche ! le parc de batteries de service vide. Ce sont 5 lampes des voyants  de contrôle du tableau électrique, restées allumées, qui ont mis à plat le parc depuis notre dernier passage fin juillet !!

Le chargeur a boosté pendant près de 10 heures pour recharger ces batteries. Au matin tout est rentré dans l'ordre, il faudra voir dans les prochaines semaines si les batteries tiennent leur charge, sinon il faudra les changer !!

Cet incident doit nous rappeler qu'il faut encore élever notre exigence et rigueur dans les procédures.

Le samedi matin je voulais profiter de ce passage au bateau pour remonter la barre d'écoute de grand voile mais il a plu toute la nuit et le support est trop mouillé pour que le sika soit efficace pour l'étanchéité, par chance le vent et le soleil ont tout séché et dans l'après-midi nous avons pu remonter ce rail.

Nous sommes rentré en Ardèche ou nous avions rendez-vous chez le notaire. Nous avons décidé d'acheter une maison  suite à un différent sérieux avec notre bailleur !

Cela complique un peu les choses pour notre projet de navigation ! mais être sous le joug de ce bailleur était devenu insupportable pour moi !

Fin novembre ce fut le déménagement sous des trombes d'eau, puis le déballage des cartons pour notre installation "chez nous"

En cette fin d'année nous voilà en route vers les Saintes Maries pour retrouver enfin notre bateau et y passer ce nouvel an et souffler un peu après tout cette agitation.

Nous découvrons que lors de la dernière grosse tempête les deux amarres arrière tribord ont cassé ! le service du port a heureusement ré-amarré très rapidement le bateau. Il n'y a eu aucun dégât, une chance !

Ce sont deux amarres de 18 mm qui ont cédé, elles se sont coupées au niveau du chaumard bien que protégées. Plusieurs voisins de ponton m'ont confirmer la violence du coup de vent et les nombreuses ruptures d'amarres dans le port.

Gwendal est à nouveau sécurisé ? 

Nous avons passé le réveillon du nouvel an à bord comme d'habitude, une soirée toute simple cette année. Tous les deux, avec un festin digne des soirs ou on n'a plus d'idée, pâtes à la tomate et jambon, un vrai délice.

On vous souhaite à toutes et tous, nos meilleurs vœux pour cette année 2020; surtout de belles navigations, de la réussites dans tous vos projets et surtout une bonne santé pour vous, votre famille et tous vos amis.

 

 

la barre d'écoute de GV enfin remontée
la barre d'écoute de GV enfin remontée

la barre d'écoute de GV enfin remontée

Deux amarres cassées, tempête d'ouest !
Deux amarres cassées, tempête d'ouest !

Deux amarres cassées, tempête d'ouest !

Voir les commentaires

De retour au bateau !

28 Juillet 2019 , Rédigé par Jeannine et Claude

Ce 26 juillet, après avoir chargé la voiture, nous quittons l'Ardèche pour les Saintes Maries de la Mer. Nous allons faire les quelques travaux que je voulais faire suite à notre dernière navigation.

Avant de nous rendre aux Saintes, nous passons par Aigues Mortes pour déposer mon chariot de grand voile chez un artisan qui va me refaire les deux réas de poulie. Il est surchargé de travail mais devrait me faire cela dans la semaine !

Aux Saintes Maries il fait très chaud, il n'y a aucun souffle de vent, c'est presque étouffant !

 Nous retrouvons notre Gwendal, après avoir arrosé le pont, nous nous hâtons d'ouvrir tous les panneaux et les hublots pour chasser un peu cette chaleur !

Le rail d'écoute de grand voile étant démonté, je vais en profiter pour refaire le teck qui est usé et abimé à cet endroit là. Je ne pensais pas le faire mais là l'occasion est trop belle.

Le plus dur dans ce travail c'est l'arrachage du vieux teck et des joints. Nous commençons le vendredi en fin d'après-midi, après le coup de chaud, en enlevant toutes les vis de fixation, puis avec un marteau et un ciseau à bois je commence à démonter les lattes de teck. Il faut être méticuleux pour ne pas abimer le gelcoat  de la partie du pont.

Le lendemain matin, l'orage s'est invité, le tonnerre gronde, la foudre tombe à plusieurs reprise près du port. Je coupe tous les appareils qui émettent, on n'est jamais assez prudent. Jeannine qui est allée chercher du pain frais revient trempée, heureusement qu'il ne fait pas froid !

Nous reprenons notre activité d'arrachage du teck vers 10 heures pour ne pas trop déranger nos voisins. La pluie fait son retour, Jeannine suggère de mettre une bâche entre la capote de descente et le bimini. Nous sommes à l'abri pour continuer ce travail. En fin d'après-midi, le vent a forcit, la pluie revient, nous rajoutons une nouvelle bâche sur l'arrière, nous voilà complètement protégé du vent et de l'eau !

Il nous aura fallut 6 heures pour arracher le teck et les joints de la première marche !!

Dimanche matin, j'ai taillé les lattes de teck et remis de l'enduit époxy sur les partie ou le gelcoat avait sauté lors de l'arrachage, dimanche après-midi farniente !

Lundi à 6 heures, j'ai amené Jeannine à la gare d'Arles, elle doit se rendre à son travail à Montélimar, je resterais seul, toute la semaine au bateau, pour finir les travaux.

Je poursuis le travail d'arrachage du teck de la deuxième marche, c'est vraiment fastidieux. Le travail du bois me plait d'avantage, les lattes sont prête à être collées et vissées sur les deux marches.

J'utilise une colle bi-composant très facile à doser puisqu'elle est 1 pour 1, avant de poser les lattes je badigeonne d'acétone la face qui sera collée cela permet de chasser l'huile naturelle de teck pour favoriser le collage

Pour finir, il reste les joints à faire,c'est la phase que je n'aime vraiment pas, puis ce sera la mise en place des bouchons pour cacher les vis et après le ponçage, le passage de deux couches d'huile de teck.

Le résultat final est satisfaisant, il me restera à remonter le rail d'écoute de la grand voile. J'ai récupéré le chariot d'écoute avec ses nouvelles réas de poulie, c'est vraiment super.

 

 

Jeannine enlève les vis et découpe les joints au cutter, moi j'enlève les lattes au ciseau à bois
Jeannine enlève les vis et découpe les joints au cutter, moi j'enlève les lattes au ciseau à bois

Jeannine enlève les vis et découpe les joints au cutter, moi j'enlève les lattes au ciseau à bois

l'arrachage est fini, la contre-marche demontée, il faut reprendre le gelcoat avec un enduit époxy
l'arrachage est fini, la contre-marche demontée, il faut reprendre le gelcoat avec un enduit époxy

l'arrachage est fini, la contre-marche demontée, il faut reprendre le gelcoat avec un enduit époxy

les lattes sont taillées
les lattes sont taillées
les lattes sont taillées

les lattes sont taillées

la pose des joints, les bouchons et le résultat final
la pose des joints, les bouchons et le résultat final
la pose des joints, les bouchons et le résultat final

la pose des joints, les bouchons et le résultat final

Voir les commentaires

Réparations diverses

26 Juin 2019 , Rédigé par Jeannine et Claude Publié dans #La préparation du bateau

je l'ai souvent écrit, le bricolage ne manque pas sur un bateau !

Après le démontage du rail d'écoute de GV, vient le moment des réparations.

Nous avons ramené tout le matériel en Ardèche pour pouvoir travailler avec tous les outils nécessaires.

J'ai poncé le rail et après avoir mastiqué les parties du dessous qui étaient abimées, j'ai appliqué une belle laque automobile pour lui redonner un coup de jeune ! Le rail est solide et fera encore de belles navigations pendant plusieurs années.

Le démontage complet du chariot n'a pas posé de problème, il faut tout mème faire attention aux galets à aiguilles qui ne sont pas sertis et peuvent perdre facilement leurs aiguilles de roulement. J'ai contacté la société qui va me refaire les réas de poulie, cela ne semble pas leur poser de problème. C'est un vrai soulagement pour moi, sinon je crois bien qu'il m'aurait fallu changer tout le système d'écoute de GV, et là on n'était plus dans le même budget.

Tout réviser, j'ai démonté également les coinceurs. Le premier s'est laissé faire relativement facilement, le deuxième impossible à démonter. C'est une nouvelle fois les vis et ce foutu couple inox / alu qui en est la cause !

Un ami garagiste près de chez nous  a réussi à sortir ces satanés vis en chauffant, au chalumeau, la pièce en aluminium. Cela parait simple de l'écrire mais je peux vous certifier qu'il a du batailler et rester vigilant pour ne pas détériorer le bloqueur.

Toutes ces pièces ont reçu un vrai refit avec ponçage, peinture, graissage et nouvelles vis, on dirait que ces bloqueurs sont neufs !

Lors du remontage du rail sur le bateau, j'en couperai un morceau pour permettre de sortir les embouts et le chariot, sans avoir à tout démonter à l'intérieur comme cette fois-ci !

Jeannine a profité de ce retour à la maison pour passer à la machine à laver l'écoute de GV, les bosses du rail et celle du hale-bas.

Quand à moi, j'ai taillé toutes les lattes de teck qui seront changées.

Maintenant il me reste à retrouver notre bateau pour réinstaller le tout, d'ici une semaine je pense.

 

les bloqueurs, j'ai changé les vis pour des tête à six pans
les bloqueurs, j'ai changé les vis pour des tête à six pans
les bloqueurs, j'ai changé les vis pour des tête à six pans
les bloqueurs, j'ai changé les vis pour des tête à six pans

les bloqueurs, j'ai changé les vis pour des tête à six pans

le rail d'écoute avant et après !
le rail d'écoute avant et après !
le rail d'écoute avant et après !
le rail d'écoute avant et après !

le rail d'écoute avant et après !

taillage des lattes de teck
taillage des lattes de teck

taillage des lattes de teck

Voir les commentaires

Petit retour après la balade de Gwendal !

22 Juin 2019 , Rédigé par Jeannine et Claude Publié dans #navigation

Nous avons navigué à merveille pendant 5 jours. Le retour des iles du Frioul a été un peu sportif, entrainant quelques petits dégâts sur Gwendal.

Une entrée dans les Ducs d'Albes avec 25 nœuds de vent légèrement de travers,  même globalement réussi, peut se payer cash !

Il suffit d'un petit raté dans la manœuvre pour vous arracher un feu de navigation. Pour nous c'est le feu de bâbord qui n'a pas résisté. Heureusement j'en avais un de rechange, j'ai pu le remplacer dès le lendemain,sur ce point tout est rentré dans l'ordre !

Pendant la navigation de retour vers les Saintes Maries nous avons perdu le liston de la jupe,  je n'avais pas pris le temps, avant de partir, de le recollé après les travaux de réfection. Il semblait bien tenir, mais nous avons pris deux belle vagues déferlantes qui sont rentrées dans la jupe et sont reparties en emportant le liston. Il me faudra en commander un autre que je fixerais immédiatement.

Nous avons aussi cassé une poulie du chariot d'écoute de grand voile, je me doutais que cela arriverait un jour, vu leur état, c'est fait !

Ce dont je ne me doutais pas c'est que je devais démonter complètement le rail d'écoute pour pouvoir dégager le chariot. C'est assez incroyable de ne pas avoir prévu un dégagement suffisant pour sortir les embouts et le chariot, c'eut été trop facile !!

Avec Jeannine, nous avons du démonté les cloisons et le plafond du WC arrière pour accéder à 8 écrous puis nous avons démonté les plafonds, sous les banquettes, des deux cabines arrières pour accéder aux 4 écrous de chaque coté.

Et pour corser le tout, il a fallu découper des contre-planches de fixation des plafonds, puisqu'un dernier écrou se trouvait sous la cloison des cabines. Un vrai plaisir vous dis je ! Mais à ma grande surprise tout cela c'est passé sans très grande difficulté.

Ensuite, il a fallu mâter chaque vis, sur le rail, pour pouvoir les dévisser et enfin le libérer, l'inox et l'alu ne font pas bon ménage !

Maintenant viens le temps de la réparation et ensuite du remontage. J'ai eu le coordonnées d'un artisan qui va me pouvoir me faire les réas de poulie, ça c'est une bonne nouvelle.

En attendant de les récupérer, je vais en profiter pour refaire le teck qui est en dessous du rail.

Il me faudra aussi refaire le vaigrage du dessous de la banquette bâbord, il nous est tombé sur la tête en démontant le plafond. J'avais déjà refait celui de la cabine tribord, cela devrait être une simple formalité d'autant que j'ai tout le matériel, vaigrage et colle !

Au delà de la difficulté de réglage de la grand voile, c'est fou ce que peut provoquer la cassure d'une petite poulie de chariot en terme de travaux à faire par la suite !

J'ai un programme chargé pour les prochains jours, je vous raconterais tout cela !

démontage du rail d'écoute de grand voile
démontage du rail d'écoute de grand voile
démontage du rail d'écoute de grand voile
démontage du rail d'écoute de grand voile

démontage du rail d'écoute de grand voile

et voilà le ril est démonté !
et voilà le ril est démonté !

et voilà le ril est démonté !

le chariot de GV démonté et une réa de poulie
le chariot de GV démonté et une réa de poulie
le chariot de GV démonté et une réa de poulie

le chariot de GV démonté et une réa de poulie

Voir les commentaires

Gwendal en balade

8 Juin 2019 , Rédigé par Jeannine et Claude Publié dans #navigation

Loïc dans le cockpit !

Cette première semaine de juin nous avons programmé une balade vers les calanques de Marseille. La météo s'annonce clémente, pas beaucoup de vent et canicule annoncée.

Mon ami Alain va se joindre à nous ainsi que Manon, la nièce de Jeannine et son copain Loic.

Alain nous rejoint dès le jeudi soir, Manon et Loïc le dimanche matin.

Pas question de laisser Gwendal à sa place en les attendant, vendredi matin nous larguons les amarres pour une petite virée en baie de Beauduc. Alain, avec ses difficultés de motricité, reste à la barre, Jeannine et moi aux manœuvres de pont. Gwendal glisse merveilleusement bien avec un vent de 10 nœuds sous grand voile et génois nous parcourons toute la baie, du port à la bouée de Beauduc puis de l'espace de préservation pélagique au port. Nous passons une très belle journée en mer sous un magnifique soleil.

Samedi matin le vent est très faible, 3 nœuds seulement ! on décide de sortir quand même. On fait route au moteur plein sud, la mer est presque lisse, on sort la ligne de traine.

Après une heure de route et aucun touche, le vent se lève, 8 puis 13 nœuds, la ligne de pêche est rentrée, la grand voile et le génois remplacent le doux ronron du moteur.

Nous filons à 6,5 nœuds vers la cardinal ouest de Beauduc et revenons vers le port en passant à nouveau près de l'espace pélagique. Cette baie des Saintes Maries est un beau terrain de jeu.

Dimanche matin, Manon et Loïc nous rejoignent comme convenu. Après un rapide déjeuner, nous appareillons pour une petite sortie dans la baie, une occasion pour nos invités de découvrir le bateau sous voile. Un long bord de près nous mène vers un site de mouillage près de la pointe de Beauduc.

Loïc est pris par le mal de mer,il donnera à la mer tout son déjeuner !

Le vent a très nettement forci, nous avons des pointes de vent à 21 nœuds. Nous virons pour remonter vers la bouée de Beauduc et en profitons pour changer de voile d'avant en déroulant la trinquette.

Nous revenons vers le port sous grand voile et génois, Gwendal glisse à 7.5 nœuds. Loïc est dans sa bannette. C'est, malgré tout, encore une très belle sortie à la voile.

Lundi matin c'est le départ vers les iles du Frioul, 50 miles à parcourir. Le vent de 15 nœuds est à l'Est mais il devrait basculer au sud ce qui nous permettrait de rejoindre les iles sur un seul bord après la bascule.

Nous partons sur un grand bord de 6 miles au sud pour pouvoir déborder la pointe de Beauduc et filer vers la baie de Marseille.

Loïc nous abandonne rapidement pour rejoindre sa bannette, on ne le reverra quand arrivant au Frioul !

Après notre virement, le vent bascule tranquillement au sud ce qui nous permet de filer sur le même bord jusqu'à notre point d'arrivé.

Sur ce long bord nous devons couper le rail d'entrée de Fos sur Mer. Les cargos y sont prioritaires. Nous en croiserons deux qui sortent, ils passerons juste devant nous, puis un qui rentre et nous devons modifier notre route. Le cargo s'écartera aussi, légèrement, de la sienne. C'est passé, mais cela reste tout de même stressant !

Nous arrivons aux iles du Frioul par le Sud, deux agents du port nous attendent pour prendre les amarres, je les ai prévenu que nous avions une personne handicapée à bord et que nous voulions une place le long d'un quai, un grand merci pour ce bel accueil.

Nous aurons mis 9 heures pour faire ce trajet de 56 miles réel avec une moyenne de 6 nœuds.

Mardi matin c'est repos pour permettre à Loïc de se requinquer ! Nous allons tous nous balader sur l'ile. De retour au bateau, avec Alain, nous proposons la suite de notre périple. Les prévisions météo ont complètement changées, mercredi c'est de l'Est, le jeudi de l'Ouest, le vendredi à nouveau de l'Est et ensuite retour à l'Ouest !!

On décide de rester mardi en rade de Marseille, de filer à La Ciotat jeudi et de revenir vendredi au Frioul puis retour aux Saintes samedi.

Mardi après-midi nous faisons une belle sortie nous filons vers l'ile Planier puis nous contournons le Frioul par l'Ouest avant de revenir au port. Loïc rejoindra, encore une fois, rapidement sa bannette !

Mercredi matin la météo annonce une dégradation de la situation avec du vent fort. Nous décidons de rentrer sur les Saintes. Nous appareillons à 10 heures, nous passons par le Nord de l'ile. Nous croisons 5 bateaux de le gendarmerie maritime. Nous apprendrons le lendemain qu'il y avait une régate internationale, sorte de répétition pour les JO de 2024. La gendarmerie était là pour assurer le service d'ordre.

Nous faisons un très grand bord jusqu'au Saintes Maries, au départ avec toute la voilure, grand voile et génois puis sous trinquette et un ris. Le vent est fort, 25 nœuds établi avec des rafales soutenues à 33 nœuds. La mer et la houle sont aussi fortes avec des creux de 2 à 2.5 mètres? Nous filons au portant entre 8 et 9 nœuds, nous ferons même plusieurs pointes à 10,5 nœuds.

Loïc est dans sa bannette quasiment depuis le départ puis vient le tour de Manon qui donnera son petit-déjeuner à la mer, dur dur pour eux !

Le vent qui devait mollir en deuxième partie d'après-midi ne mollit pas nous rentrons au port des Saintes avec 23 nœuds de vent, la rentrée entre les Ducs d'Albes est royale par contre l'amarrage est rock'N roll, nous cassons le feu bâbord. Gwendal est amarré, nous aurons mis 6 heures pour rentrer du Frioul avec une moyenne de près de 9 nœuds de vitesse.

Jeudi matin, Manon et Loïc décident de jeter sac à terre et de rentrer vers leur belle Alsace. Au vue des prévisions de la météo, Alain décide aussi de rentrer plutôt en Savoie. Nous, nous resterons à bord jusqu'à lundi pour profiter de notre superbe et vaillant voilier.

 

 

 

Jeannine et Alain en standby, elle est pas belle la vie !
Jeannine et Alain en standby, elle est pas belle la vie !
Jeannine et Alain en standby, elle est pas belle la vie !

Jeannine et Alain en standby, elle est pas belle la vie !

Jeannine et Alain au poste de barre
Jeannine et Alain au poste de barre

Jeannine et Alain au poste de barre

en route vers les iles du Frioul, passage du rail de Fos
en route vers les iles du Frioul, passage du rail de Fos
en route vers les iles du Frioul, passage du rail de Fos

en route vers les iles du Frioul, passage du rail de Fos

Gwendal aux iles du frioul
Gwendal aux iles du frioul
Gwendal aux iles du frioul

Gwendal aux iles du frioul

retour vers les Saintes Maries
retour vers les Saintes Maries
retour vers les Saintes Maries

retour vers les Saintes Maries

Voir les commentaires

Toilette annuelle pour Gwendal !

25 Mai 2019 , Rédigé par Jeannine et Claude Publié dans #La préparation du bateau

Après avoir annulé notre sortie de l'eau du 25 avril, pour cause de tempête, ce samedi 18 mai à 7h45, nous quittons notre emplacement pour rejoindre en marche arrière la darse du travelift.

Il fait beau, il n'y a pas de vent et l'eau du port est lisse comme un lac !

Nous nous amarrons dans la darse, en attendant le travelift, je démonte le pataras, j'ai conservé les bastaques quand j'ai refait le gréement, objectivement c'est rassurant d'avoir ces deux câbles pour maintenir le mât. J'ai démonté aussi la sonde de vitesse et de profondeur pour éviter que la sangle de portage viennent l'écraser !

Vers 8h30 Gwendal est soulevé et quitte l'eau, je ne sais pas pourquoi, mais j'aime ce moment ou l'on voit ce bateau s'envoler !

Après avoir calé Gwendal dans les bers, le travail de carénage commence à proprement parler.

Nous commençons par nettoyer la coque avec le nettoyeur à haute pression. Nous nous partagerons ce travail avec mon fils Sébastien qui, fidèle, nous a rejoint. Jeannine comme à son habitude va nettoyer l'arbre et l'hélice, elle est devenue une vraie spécialiste.

Sébastien et moi démontons les anodes et les hélices du propulseur pour passer de l'antifouling dans le tube et sur les pales.

Lors de cette sortie de l'eau il est aussi prévu que le chantier AM Composite finisse la jupe.

Le patron du chantier arrive en début d'après-midi, nous l'aidons à monter son échafaudage. Il va mastiquer le fond de la jupe, passer un apprêt et pour finir peindre. Nous convenons que le bateau doit être remis à l'eau le jeudi suivant, charge à lui de finir en temps et heure.

J'ai prévu de passer l'antifouling le dimanche matin, ce samedi après-midi, nous préparons le bateau avec un peu de masticage et surtout la pose du scotch pour protéger la coque.

Cette année, j'ai changé de marque d'antifouling, j'ai pris la marque Big Ship. On verra, à la prochaine sortie, son efficacité.

Pour le prochain carénage nous ferons appel à une société pour réaliser un hydrogmmage de la coque et de la quille. Au fil des années on a cumulé les couches d'antifouling et il est temps d'alléger Gwendal !

Dimanche matin, on commence par remonter les hélices du propulseur et les anodes. Puis on se répartit les tâches pour l'antifouling, Jeannine va peindre la quille et le safran, Sébastien et moi la coque. Nous mettons 3 heures pour passer une couche, sans compter le Vélox pour l'arbre et l'hélice du moteur.

En fin d'après-midi nous abandonnons Gwendal, Sébastien rentre à Toulon et nous direction l'Ardèche. J'ai hâte de revenir pour voir la jupe enfin finie.

Nous sommes de retour aux Saintes Maries de la Mer le jeudi soir, le chantier m'a demandé de retarder notre venue pour être sûr que la peinture de la jupe soit sèche.

La jupe est superbe.

Vendredi matin, le travelift vient nous prendre à 8 heures, il n'y a pas un souffle de vent. Le temps de remonter le pataras et de mettre le moteur en marche, Gwendal glisse dans le port jusqu'à sa place.

 Nous en profitons aussi, pour remonter la capote de descente que nous avions enlevé à cause des gros coups de vent.

Ce week-end c'est le pèlerinage des Gitans avec Sainte Sara. Ils sont environs 10 à 15000 venus des quatre coins de la France et de l'étranger. Les guitares résonnent partout en ville, c'est vraiment sympa ! Mais nous ne resterons pas avec cette foule.

Samedi nous quittons les Saintes pour rentrer chez nous, on revient jeudi prochain pour naviguer cette fois ci.

 

 

 

 

 

Toilette annuelle pour Gwendal !
Sébastien, Jeannine et moi
Sébastien, Jeannine et moi
Sébastien, Jeannine et moi

Sébastien, Jeannine et moi

le travail sur la jupe avant peinture
le travail sur la jupe avant peinture

le travail sur la jupe avant peinture

Gwendal retourne à l'eau
Gwendal retourne à l'eau
Gwendal retourne à l'eau

Gwendal retourne à l'eau

la superbe jupe, il me faudra repeindre le tableau arrière !
la superbe jupe, il me faudra repeindre le tableau arrière !
la superbe jupe, il me faudra repeindre le tableau arrière !

la superbe jupe, il me faudra repeindre le tableau arrière !

Voir les commentaires

Coups de vent interminables sur la Camargue !

11 Mai 2019 , Rédigé par Jeannine et Claude Publié dans #La préparation du bateau

Tous les week-end se suivent et se ressemblent de trop !

Nous subissons sur le delta du Rhône le mistral quasiment en continu depuis plusieurs semaines.

Ces coups de vent à répétition nous ont obligé à repousser notre mise à terre pour le carénage annuel, il y avait un vent avec des rafales à 35 nœuds et pour arranger le tout, la pluie !

Nous devrions sortir de l'eau Gwendal le 17 mai, juste avant le pèlerinage des gitans aux Saintes Maries de la mer qui aura lieu le week-end suivant. Il me tarde aussi de voir achevé la réfection de la Jupe.

Ce 11 mai nous sommes à bord, en arrivant au bateau, nous avons constaté qu'une amarre avait cassée sur l'arrière suite au très gros coup de vent de la semaine passée.

On est jamais assez prudent, toutes mes amarres sont doublées, ce qui a permis au bateau de rester sécurisé avec sa deuxième amarre !

Pour ne pas échapper à la règle, la météo nous annonce un avis de grand frais, 6 à 8 Bft de nord-nord-ouest pour ce samedi.

Quelques petits bricolages sont au programme.

N'ayant pas réussi à changer le câble du micro de ma VHF, je l'ai expédié en SAV chez Nauticom, je l'ai posté le vendredi d'Ardèche pour le Finistère et je l'ai récupéré le lundi, incroyable ! je n'en revenais pas en recevant le colis.

J'ai remonté la VHF et fait les essais, réceptions et appels, tout fonctionne à merveille.

J'ai aussi changé les robinets des lavabos des cabines arrières, il fallait trop serrer, les anciens, pour éviter qu'ils fuient. Nous avions évité de peu une inondation dans une des cabines ! Voilà c'est une bonne chose de faite et nous gagnons un peu plus de sérénité.

Le reste de ce petit temps passé au bateau sera consacré au farniente avec 25 à 35 nœuds de vent sous un soleil généreux.

Lorsque le vent souffle fort j'aime bien aller vérifier les amarres de mes voisins, j'ai du passer deux nouvelles amarres au bateau le plus proche du mien, les siennes étant presque coupées par usure sur le taquet du ponton. Et un peu plus loin, je me suis désolé en voyant l'élevage de moules sur le Jeanneau 54 !

On espère que la météo sera plus clémente le week-end prochain pour le carénage !

 

 

tout l'amarrage est doublé arrière comme avant avec en plus des gardes sur l'avant !
tout l'amarrage est doublé arrière comme avant avec en plus des gardes sur l'avant !

tout l'amarrage est doublé arrière comme avant avec en plus des gardes sur l'avant !

atelier plomberie pour les cabines arrières !
atelier plomberie pour les cabines arrières !
atelier plomberie pour les cabines arrières !

atelier plomberie pour les cabines arrières !

ce superbe Jeanneau, c'est lancé dans l'élevage de moules, quelle tristesse !
ce superbe Jeanneau, c'est lancé dans l'élevage de moules, quelle tristesse !

ce superbe Jeanneau, c'est lancé dans l'élevage de moules, quelle tristesse !

Voir les commentaires

Grand beau sur la Camargue

9 Avril 2019 , Rédigé par Jeannine et Claude Publié dans #navigation

Nous avons passé trois jours très agréables à bord de Gwendal, avec une météo pleine de douceur, grand soleil et pas de vent.

Au programme de ce week-end, farniente et petits bricolages !

Les bateaux voisins retrouvent petit à petit leur équipage avec leur cérémonial d'apéros ! Le port des Saintes Maries se remet à vivre.

Vendredi après-midi, j'ai profité de ce beau temps pour nettoyer le pont du bateau. Avec le sel, le sable et les déjections des bergeronnettes un nettoyage à haute pression s'imposait.

Samedi matin, je me suis lancé dans l'installation d'un éclairage des placards de la cuisine. J'avais installé des spots avec capteur alimenté par des piles. Cela s'est avéré inefficace pour cause de déchargement trop rapide des piles !

Cette fois ci l'éclairage sera branché sur le 12V du bord avec des leds et allumage automatique à l'ouverture des portes, le luxe quoi !

J'ai un peu galéré pour le passage des câbles mais ensuite le résultat est top.

Samedi, j'ai remonté le support, en contre-plaqué, du moteur de l'annexe. Il a bénéficié d'une rénovation devenu nécessaire avec mastic, résine, vernis et renfort avec cornières en alu.

L'après-midi, j'ai commencé le changement du câble du micro de la VHF. Nous avions découvert lors de la venue de mon fils François que ce câble était complètement cuit ! Cela n'a pas sembler choquer le fabriquant Navicom.

Le changement du câble coté micro ne m'a posé aucun problème, par-contre coté VHF ce fut un échec cuisant ! Des câbles plats flexibles se sont débranchés et je n'ai pas réussi à les rebrancher.

J'aurais peut être du ramener cet appareil en usine, mais le vendeur du câble m'a laisser entendre qu'il n'y avait pas de problème particulier pour cette réparation.

Je pense que cette radio finira à la déchetterie !

J'ai commandé une nouvelle radio mais je réessayerai tout de même de réparer l'autre en la confiant à mon fils ainé qui est électronicien.

Dimanche matin nous avons fait une balade sur la plage et comme je ne peux pas m'en empêcher, j'ai ramassé des coquillages, je vais réaliser une planche de découverte pour Zoé, la petite fille de Jeannine.

On est rentré en Ardèche dans l'après-midi.

Le retour à bord de Gwendal est prévu pour le week-end des 13 et 14 avril, je vais faire l'entretien du moteur, vidange et changement des filtres.

On va aussi préparer la sortie de l'eau du bateau, pour son carénage annuel, qui est prévu le 25 avril. On vous racontera tout cela bien sur !

 

 

éclairage de placard, reste a attacher les câbles
éclairage de placard, reste a attacher les câbles
éclairage de placard, reste a attacher les câbles

éclairage de placard, reste a attacher les câbles

support du moteur HB
support du moteur HB
support du moteur HB

support du moteur HB

câble VHF complètement cuit !
câble VHF complètement cuit !

câble VHF complètement cuit !

câble VHF
câble VHF

câble VHF

Voir les commentaires